POLITIQUE
09/10/2015 02:25 EDT

Cadre fiscal du NPD : 5 promesses qui ont retenu notre attention

Le NPD a dévoilé son cadre financier détaillé de 78 pages, vendredi matin, alors que le parti glisse dans les sondages.

Un gouvernement Mulcair veut investir dans les soins de santé et les infrastructures, lutter contre les changements climatiques et prévenir la radicalisation. Voici quelques promesses qui ont retenu notre attention.

1. Les femmes pourront se faire avorter dans toutes les provinces

abortion clinic

Le NPD promet de fournir des soins de santé aux femmes qui en ont besoin dans toutes les provinces. Parmi ceux-ci, on parle de services d’avortement « accessibles et fiables ».

Bien que la santé soit une compétence provinciale, un gouvernement du NPD renforcerait la nécessité des services d’avortement – et ce, même à l’Île-du-Prince-Édouard.

À l’heure actuelle, les femmes doivent se rendre jusqu’à Moncton, au Nouveau-Brunswick, pour mettre un terme à leur grossesse, aux frais du gouvernement. Mais si l’Î-P-É ne se plie pas à la loi, il pourrait y avoir des conséquences, a confirmé Marc-André Viau, directeur adjoint aux communications.

2. L’exportation de l’eau en vrac sera interdite

Un gouvernement NPD déposerait un projet de loi interdisant l’exportation de l’eau en vrac. Thomas Mulcair avait été critiqué par les libéraux fédéraux à ce sujet, parce qu’il y était favorable en 2004 quand il était ministre libéral de l’Environnement. À l’époque, il critiquait « l’approche quasi religieuse » du Québec à propos de l’eau portable et voulait vendre cette ressource renouvelable.

Justin Trudeau l’avait confronté de nouveau à ce sujet pendant les débats des chefs de Radio-Canada, le 24 septembre. Mulcair avait répliqué qu’en démocratie, il est normal d’avoir des échanges et des débats sur des sujets d’actualité et que contrairement à Trudeau, personne n’écrit ses lignes pour lui.

3. Les provinces pourront se retirer du plan pancanadien en environnement

green energy

Le NPD compte collaborer avec les provinces et les territoires pour élaborer un système pancanadien de plafonnement des émissions de gaz à effet de serre. Par contre, les provinces pourront « se retirer de l’entente si leur propre régime de tarification des émissions de carbone respecte ou dépasse les normes fédérales ».

Il déposera également le projet de loi sur la responsabilité en matière de changements climatiques de Jack Layton.

4. Une ronde constitutionnelle pour abolir le Sénat

Les néodémocrates veulent collaborer avec les provinces pour « éliminer les dépenses injustifiables, contrer les activités partisanes et accroître l’imputabilité du Sénat ». Si élu, le NPD prône l’abolition pure et simple.

Thomas Mulcair répète depuis des mois qu’un gouvernement néodémocrate ne nommerait pas de sénateurs. Or, il devra composer avec ceux qui sont déjà en place : les sénateurs rejetés par le caucus libéral et les sénateurs conservateurs, dont certains sont sous enquête pour fraude et corruption.

5. Lutter contre la radicalisation avec un seul coordonnateur

radicalisation

Le NPD espère prévenir le terrorisme tout en protégeant les libertés individuelles. Thomas Mulcair martèle qu’il abrogerait la loi C-51 et a déjà indiqué que la législation actuelle permettait de détecter et de prévenir la radicalisation.

Le poste d’inspecteur général du Service canadien du renseignement de sécurité serait rétabli au coût d’un million de dollars par année, et la lutte contre la radicalisation coûterait 25 millions de dollars sur quatre ans.

Il y aurait un seul poste de coordonnateur créé pour chapeauter les opérations à travers le pays. Le NPD précise qu’il travaillerait avec les leaders religieux et la police pour prévenir la radicalisation et agir au besoin.

D’autres promesses en rafale :

• Interdire aux députés de prononcer une conférence en échange d’argent. Selon le NPD, les Canadiens ne devraient pas « être obligés de payer pour obtenir le privilège d’entendre leurs représentants élus ».

• La parité hommes-femmes pour toutes les nominations gouvernementales au conseil de sociétés d’État et d’organismes gouvernementaux. Le NPD exigera aussi que les compagnies sous juridiction fédérale aient un minimum de 40% de femmes sur leur conseil d’administration.

• Plus d’argent pour la sécurité ferroviaire et les inspections des trains et des voies ferrées. Le NPD promet d’ouvrir une enquête publique sur la tragédie de Lac-Mégantic et de resserrer le contrôle du transport sur rails.

elections federales

Abonnez-vous à notre page sur Facebook
Suivez-nous sur Twitter

INOLTRE SU HUFFPOST

Galerie photo Les promesses de la campagne électorale Voyez les images