BIEN-ÊTRE
08/10/2015 03:25 EDT | Actualisé 08/10/2015 03:45 EDT

Port Franc: à cheval entre la France et le Québec

Port Franc

Née d’un amour profond pour le Québec et la France, la boutique Port Franc souhaite amener un peu de France au Québec et éventuellement, un peu de Québec en France.

«Nous sommes quatre associés, deux qui vivent en France et deux ici et chaque fois qu’on rentrait en France, les gens nous demandaient de leur ramener quelque chose », explique Fabien Loszach, un des quatre fondateurs de la boutique.

Exclusivement sur le Web, Port Franc offre une variété, pour l’instant limitée, de produits artisanaux faits en France. « On connaissait des gens, de la famille qui était dans l’import/export en France et on avait la même vision d’une entreprise de produits artisanaux de luxe 100% faits main », raconte Loszach en parlant de la naissance de l’entreprise.

Pour les entrepreneurs, l’important est d’offrir une gamme de produits faite par des artisans dont le travail est inconnu ou presque en dehors des frontières de la France. « On se concentre sur des entreprises pas connues qui n’ont pas les moyens de faire de la pub et qui donnent tous leurs efforts dans le savoir-faire », soutient-il.

L’aspect luxueux de Port Franc vient justement de cet art de la fabrication à la main, en quantité limitée. L’offre de produits, qui va des chaussons Rondinaud au couteau corse en passant par les foutas Mat de Misaine, reste abordable malgré son aura luxueuse. « Les marques comme Burberry, c’est fait en Chine, nous on veut offrir le vrai luxe de produits locaux, sans le prix de Burberry », déclare Loszach.

Bientôt une boutique française

« Nous voudrions ouvrir la même boutique en France, mais avec des produits du Québec », confie le cofondateur.

Le but de cette boutique serait de présenter une offre aussi artisanale et luxueuse, avec des produits qui s’éloignent du traditionnel sirop d’érable. « On veut aller vers des marques qui vont défaire les stéréotypes pour les produits québécois, alors que pour les produits français, on joue plus sur la nostalgie », affirme Loszach.

Le choix de produits qui seront offerts dans le pendant français de Port Franc n’est pas encore définitif, mais Loszach affirme être en recherche active. « On veut trouver des artisans, des menuisiers qui font des produits nichés en petit volume », résume-t-il.

» Abonnez-vous à l'infolettre quotidienne du HuffPost Québec Style

Abonnez-vous à HuffPost Québec Style sur Facebook
Suivez HuffPost Québec Style sur Twitter

INOLTRE SU HUFFPOST

Galerie photo Un aperçu des produits Port Franc Voyez les images