DIVERTISSEMENT
08/10/2015 01:46 EDT | Actualisé 08/10/2015 01:59 EDT

Milk & Bone au Théâtre Corona Virgin Mobile: du talent (et beaucoup de bla bla) (VIDÉO/PHOTOS)

David Kirouac

Il fallait voir la file devant le Théâtre Corona Virgin Mobile mercredi soir: les passants, curieux, ralentissaient en se demandant visiblement qui pouvait bien attirer autant de spectateurs. Milk & Bone, mesdames et messieurs!

Pour sa rentrée montréalaise, le duo électro-pop a affiché complet. Si Little Mourning est sorti en mars 2015, les fans auront dû attendre plus de six mois pour un spectacle complet. Ceci explique peut-être l'affluence folle à laquelle ont eu droit Laurence Lafond-Beaulne et Camille Poliquin. Alors, les filles ont-elles été à la hauteur?

Galerie photo Milk & Bone au Théâtre Corona Virgin Mobile - 7 octobre 2015 Voyez les images

Musicalement, oui. Absolument. En contrôle, les auteures-compositrices-interprètes habillées de noir des pieds à la tête ont commencé la soirée avec leur petit répertoire: Pressure, Coconut Water, Watch... Devant de jolies projections qui volaient presque la vedette, les artistes - très douces sur scène - ont vite installé l'ambiance. Place à la musique planante et introspective. Pas de flafla, pas de fantasie ajoutée. Un moment épuré et magnifique.

Les spectateurs, un peu plus sur le party que les filles sur scène, étaient malheureusement plus ou moins réceptifs. À force d'attendre un événement, est-ce qu'on risque de perdre de vue son objectif? Et ça jasait, et ça s'interpellait, et ça riait. Rien de mal à ça, bien sûr. Mais quand un spectacle bat son plein devant soi, ça peut être un peu hasardeux. Les spectateurs attentifs ont donc eu droit à deux trames sonores bien distinctes durant quelques chansons: le talent de Milk & Bone et les discussions TRÈS animées des gens près du bar.

Sans même sourciller, les musiciennes ont continué le concert avec un plaisir évident pour ceux qui voulaient bien leur prêter l'oreille. Et hop, le son a été monté comme par magie, coupant court aux multiples conversations. Enfin, les filles ont pris ce qu'il leur revenait de droit: l'attention totale et complète du Théâtre Corona Virgin Mobile.

Le spectacle a ainsi pu prendre son - vrai - envol. Les corps se sont mis à se dandiner, les mains à s'agiter et les yeux, eux, étaient maintenant rivés sur le talentueux duo. Les filles ont terminé la soirée avec le succès New York, Un party (plus musical cette fois) a semblé prendre forme dans la salle: un beau début, définitivement.