Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Québec, qui a fermé ses portes en 2021.

À quoi ressemble vraiment une migraine? (PHOTOS)

young woman with headache and holding her temples
young woman with headache and holding her temples

Les gens qui souffrent de migraines ont l'habitude de ce mal de crâne terrible qui peut surgir à tout moment. Et comme si la douleur ne suffisait pas, nausées et sensibilité à la lumière et au bruit s'invitent souvent. En d'autres termes? C'est une expérience plutôt atroce. Selon la fondation pour la recherche sur la migraine, 18% des femmes et 6% des hommes souffrent de migraines. Parmi eux, 90% des migraineux avouent être incapables de réaliser des taches quotidiennes pendant les crises.

Difficulté supplémentaire, il peut être difficile pour les malades de décrire la gravité des symptômes qu'ils ressentent à ceux qui n'ont jamais connu de crise de migraine. Nos confrères du HuffPost américain ont demandé à leurs lecteurs de partager avec eux les sensations physiques que la migraine amenait. Voici quelques unes de leurs réponses illustrées ci-dessous:

Alissa Scheller / The Huffington Post
"J'ai l'impression qu'on essore mon cerveau comme un torchon."
Alissa Scheller / The Huffington Post
"C'est comme si quelque chose ou quelqu'un se tenait sur une bouche d'égoût sur ma tête et créait un étau tout autour."
Alissa Scheller / The Huffington Post
"Comme si un marteau tapait sur un clou chaud sur la partie droite de ma tête juste au-dessus de la tempe."
Alissa Scheller / The Huffington Post
"J'ai l'impression de taper ma tête contre un mur de briques."
Alissa Scheller / The Huffington Post
"Les migraines, c'est comme si mon cerveau était frappé régulièrement par un boxeur portant des gants et se servant de moi comme d'un punching ball."
Alissa Scheller / The Huffington Post
"J'ai la sensation d'avoir une boule de bowling sur les yeux et qu'on appuie dessus."
Alissa Scheller / The Huffington Post
"Comme si on jouait de la batterie dans ma tête."
Alissa Scheller / The Huffington Post
"Comme si un pique à glace rentrait dans ma tête."
Alissa Scheller / The Huffington Post
"Comme si un gonfleur remplissait d'air un ballon d'agonie qui n'explose jamais mais pulse pendant des heures."
Alissa Scheller / The Huffington Post
"La seule façon que j'ai de décrire ma migraine c'est comme si mon cerveau avait enflé et qu'il essayait de sortir de ma boîte crânienne."
Envoyer une correction
Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Canada, qui ont fermé en 2021. Si vous avez des questions ou des préoccupations, veuillez consulter notre FAQ ou contacter support@huffpost.com.