Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Québec, qui a fermé ses portes en 2021.

L'Égypte interdit aux femmes de porter le niqab au moment de voter

Il n’y a pas que le Canada qui sera en élections le 19 octobre. Les Égyptiens sont conviés aux urnes, à une différence près : les femmes ne pourront pas porter le niqab au moment de voter.

La loi stipule que les électrices doivent se dévoiler le visage pendant le vote afin de vérifier leur identité. Si elles refusent, leur vote sera annulé, selon le site d’informations Ahram.

L’ironie, c’est que plusieurs candidates, du parti salafiste Al-Nour, entre autres, portent le niqab.

Au Canada, les femmes qui se présenteront aux urnes le visage couvert n’auront pas à se dévoiler. Elles devront plutôt signer une déclaration sous serment et présenter deux pièces d’identité.

Cette pratique avait été autorisée lors d’une triple élection partielle au Québec en 2007 et la décision a été maintenue depuis.

À l'époque, tous les principaux partis fédéraux avaient dénoncé cette décision. Selon eux, une femme devait se découvrir le visage afin que l'on puisse vérifier son identité.

Les conservateurs avaient ensuite déposé un projet de loi obligeant les électrices à se dévoiler le visage avant de voter. Le projet de loi était mort au feuilleton lorsque le Parlement avait été dissous à l'automne 2008.

Élections Canada soutient n'avoir reçu aucune plainte à ce sujet. Il ajoute que si les parlementaires n'aimaient pas cette politique, ils auraient pu l'interdire lorsqu'ils ont amendé la Loi électorale du Canada, l'an dernier.

Avec La Presse Canadienne.

Voir aussi:

INOLTRE SU HUFFPOST

Hijab, burqa, niqab ou tchador?

Envoyer une correction
Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Canada, qui ont fermé en 2021. Si vous avez des questions ou des préoccupations, veuillez consulter notre FAQ ou contacter support@huffpost.com.