DIVERTISSEMENT
08/10/2015 10:04 EDT

Guillaume Wagner est un menteur, lance Richard Martineau

L’humoriste Guillaume Wagner et le chroniqueur Richard Martineau se retrouvent au cœur d’une controverse dont l’essence même serait une blague tirée du spectacle de l’humoriste, Trop humain. Celle-ci aurait conduit le chroniqueur du Journal de Montréal, mardi soir, a quitter en plein spectacle la salle du Théâtre Maisonneuve de la Place des Arts.

Accompagné de son épouse, la chroniqueuse Sophie Durocher, Richard Martineau assistait en début de semaine à la première du second spectacle de Guillaume Wagner.

LIRE AUSSI:

» «Trop humain» de Guillaume Wagner: regard affûté

Dans ce spectacle, où il est entre autres question d’austérité, d’environnement et d’homophobie, Wagner se permet quelques répliques salées au sujet de Richard Martineau et du quotidien Le Journal de Montréal. Mais visiblement, ça ne passe pas. Richard Martineau et Sophie Durocher ont quitté la salle, selon de nombreux témoignages.

Au lendemain du spectacle, Wagner a publié sur sa page Facebook un message au sujet de cet incident, qu’il d’écrit comme «l’évènement le plus savoureux de [sa] jeune carrière.»

«Suite à un gag sur Richard et un autre sur le Journal de Montréal, écrit-il, ils sont partis en plein milieu, complètement offusqués, faisant une petite scène au passage.»

«Je me disais qu’ils étaient là parce que malgré leurs personnages de polémistes, ils étaient capables d’une certaine distance, d’un peu d’autodérision. Je trouvais que c’était tout à leur honneur et que ça démontrait une belle maturité…»

Devant la controverse, Richard Martineau a vite fait de réagir dans une chronique parue mercredi soir sur le site du Journal de Montréal.

Dans la chronique intitulée Guillaume Wagner est un maudit menteur, il y étale sa version des faits et explique les raisons qui l’ont poussé à quitter la salle de spectacle.

Reconnaissant dans un premier temps que «Wagner a un sacré talent, une présence sur scène formidable, et une agressivité qu’[il] aime...», le chroniqueur dit n’avoir eu aucun mal à entendre l’humoriste se moquer de lui comme le sous-entend l’humoriste.

«J’ai déjà entendu ça mille fois, et de façon plus drôle et plus caustique..., témoigne-t-il. Mais je suis une personnalité publique, et c’est le prix à payer.»

Richard Martineau poursuit et explique que c’est plutôt une blague sur les journalistes du Journal de Montréal qui les a poussés, sa conjointe et lui, à quitter la salle.

«Là, désolé, mais non. C’est trop, dit-il. […] Non seulement c’est injuste, mais c’est même pas drôle. C’est juste vulgaire. Niaiseux. Huit ans d’âge mental.»

«Que voulez-vous, j’adore Le Journal de Montréal et Le Journal de Québec, et je suis super fier d’écrire pour eux et de faire partie de cette formidable équipe...», insiste-t-il.

L’instant d’après, Richard Martineau dit avoir proposé à sa conjointe, étant tous les deux assis au bout d’une rangée, d’aller manger au resto en tête à tête, ce qu’ils ont fait.

Répondant à Wagner qui l’accuse d’avoir fait une scène en quittant, Martineau réplique que cela est faux. «C’est un mensonge éhonté. C’est COMPLÈTEMENT et TOTALEMENT faux.»

«Non seulement Wagner est un menteur, mais c’est un maudit hypocrite», clôt-il.

Le récit de Guillaume Wagner:

Hier, c’était la première médiatique de mon spectacle Trop Humain. Ben du beau monde. Une belle énergie. Un public géné...

Posted by Guillaume Wagner on 7 octobre 2015

La chronique de Richard Martineau

Guillaume Wagner réagit à la chronique de Richard Martineau:

Précisions pour ceux qui sont assez dans la lune pour croire ce que l'imminent Richard Martineau raconte:Pour la...

Posted by Guillaume Wagner on 8 octobre 2015

Suivez-nous sur Twitter

INOLTRE SU HUFFPOST

Galerie photo Guillaume Wagner - Trop humain Voyez les images