DIVERTISSEMENT
08/10/2015 03:21 EDT

Disney On Ice: Mickey et Minnie gâtent les bouts de choux de Sainte-Justine (PHOTOS)

Courtoisie evenko

Mickey et Minnie Mouse ont fait des heureux dans une petite chambre du Centre Bell, mercredi après-midi.

Les deux personnages, grandes vedettes des Trésors de Disney, spectacle de Disney On Ice présentement à l’affiche au Centre Bell, ont accueilli une poignée de bouts de choux soignés au CHU Sainte-Justine et leur famille, pour leur faire vivre un moment magique.

Galerie photo Disney On Ice Voyez les images

Jeux, dessins, distribution de cadeaux et souper ont d’abord ouvert les festivités, puis les petits invités ont pu assister à la première représentation des Trésors de Disney, sur la glace de l’amphithéâtre.

Le groupe evenko, gestionnaire du Centre Bell, joue régulièrement au père Noël avec les bambins du CHU Sainte-Justine. Invitations à s’amuser avec les personnalités de différents spectacles pour enfants, rencontres avec les joueurs du Canadien ou des Alouettes, dons de billets pour divers événements, le promoteur n’échappe aucune occasion de gâter les chérubins malades. Souvent, les mascottes de Disney On Ice se déplacent à l’hôpital, lorsqu’elles sont de passage en ville, pour choyer leurs petits admirateurs et leur faire oublier leurs tracas pendant quelques heures.

«Moi, je côtoie quotidiennement ces enfants-là, a expliqué Chantal Soly, conseillère principale, campagnes annuelles, pour la Fondation CHU Sainte-Justine. Il y a beaucoup de découragement, au quotidien, dans leur vie, autant chez les enfants eux-mêmes que chez les membres de leur famille. Il y a beaucoup de mauvaises périodes. Quand on les appelle et qu’on leur offre des billets pour Disney On Ice, c’est toujours une grande joie, ça change tout dans leur journée. Ils comptent les dodos. Ça donne du rêve, ça amène du positif malgré leur maladie. On donne du bonheur pur à des enfants qui le méritent.»

Vrais trésors

Parmi ces vrais trésors se trouvaient, mercredi, Jean-Nicolas Fortin, 11 ans, de Terrebonne, courageux petit homme aux regard brillant, atteint d’un cancer, le sarcome d’Ewing, qui l’oblige à se soumettre à des traitements de radiothérapie et de chimiothérapie. Amoureux de Mickey Mouse et des sympathiques monstres de Monster Inc, Jean-Nicolas ne boudait pas son plaisir et se disait bien fier d’avoir reçu des jouets, comme une épée de plastique, un livre à colorier et une tasse de Mickey.

«J’aime beaucoup les films d’animation et la chaîne Disney, ainsi que le film Alexandre et sa journée épouvantablement terrible, horrible et affreuse», a raconté le garçon.

«Une journée comme celle-là fait toute la différence pour nous, parce que ça amène de la joie, a renchéri sa maman, Marie-Sylvie Bélanger. On oublie le quotidien monotone, où on ne peut pas sortir et où on se sent un peu prisonnier, et c’est la fête. Un événement comme celui-là laisse des traces pendant des semaines.»

Même son de cloche chez Martin Roux, papa de la belle et douce Marianne, 9 ans, de Verchères. Touchée par la maladie de Shwachman-Diamond, Marianne n’a pas de système immunitaire et a 60% de chances d’attraper la leucémie. Elle doit passer des tests à chaque année, subit annuellement des ponctions de moelle osseuse et doit régulièrement se rendre au CHU Sainte-Justine pour effectuer un suivi. Elle n’a jamais pu fréquenter la garderie, mais arrive quand même à aller à l’école.

«Un événement comme aujourd’hui nous permet de faire une sortie en famille et de nous rapprocher, tout le monde ensemble, s’est réjoui son père. Ça valorise Marianne, quand elle est invitée dans des activités comme celle-là. Elle a déjà fait une petite parade de mode. Elle n’aime pas nécessairement être une tête d’affiche, mais ça lui fait du bien.»

Marianne, qui était accompagnée de sa petite sœur, assistait mercredi à sa deuxième prestation de Disney On Ice.

«J’en avais déjà vu un quand j’avais six ou sept ans», a déclaré Marianne.

«Plus Mieux Guérir»

La Fondation CHU Sainte-Justine est actuellement en campagne de financement en vue d’agrandir et de moderniser les bâtiments et installations de son hôpital. Jusqu’ici, 150 millions ont été amassés pour la construction de l’établissement, mais le mouvement Plus Mieux Guérir, lancé en décembre 2012, est toujours en cours et vise à accumuler 200 millions pour meubler l’intérieur, acquérir de l’équipement, peaufiner celui déjà en place et implanter le plus grand centre de recherche pédiatrique en Amérique du Nord, avec département d’enseignement aux nouveaux pédiatres. On projette notamment, entre autres, de faire en sorte que chaque enfant malade ait sa chambre à lui et de perfectionner le département de natalité et le centre de traumatologie.

Tous les champs de spécialisation du CHU Sainte-Justine seront rehaussés et améliorés grâce à l’argent recueilli. On peut contribuer en visitant le site web de la Fondation CHU Sainte-Justine, où tous les objectifs sont clairement détaillés.

Des Trésors tranquilles

Mélangeant plusieurs échantillons de contes célèbres de Disney, comme Histoire de jouets, Alice au pays des merveilles, Peter Pan, Le Roi Lion, Blanche-Neige et les sept nains, Aladin, Raiponce, La princesse et la grenouille et La petite sirène, Les trésors de Disney avait déjà été présenté à Montréal à l’automne 2012.

L’opus n’est pas le plus impressionnant de la franchise Disney On Ice. Les extravagances visuelles n’y sont pas tellement nombreuses, et le prétexte de la chasse au trésor, censé relier tous les extraits, est bien ténu, et n’occupe pas une grande place dans le spectacle. On y dénombre peu d’airs à fredonner en chœur, on y sollicite peu les réactions du jeune public. Bien sûr, les créations de Disney On Ice sont toujours belles, mignonnes; disons simplement que Les trésors de Disney est peut-être l’une des plus «tranquilles» fresques de Disney On Ice.

Par contre, Les trésors de Disney a l’avantage de satisfaire les indécis qui craquent pour plusieurs univers et offre un beau panorama des œuvres de Disney à travers le temps. Après tout, un classique reste un classique. Et les couleurs et les chorégraphies splendides, qui ont fait la renommée des tournées mondiales de Disney On Ice, elles, sont bien au rendez-vous. Les tout-petits qui n’ont jamais, ou rarement, vu le monde de Disney se lever sous leurs yeux, ont l’émerveillement au visage et se moquent bien qu’il n’y ait pas d’effets spéciaux ou de décors grandiloquents, tant que leurs héros animés sont de la fête. Et les papas et les mamans se laissent transporter par le même bonheur que leur progéniture. Qu’on soit petit ou grand, avec Disney On Ice, on retrouve son cœur d’enfant.

Le spectacle Les trésors de Disney est présenté au Centre Bell jusqu’au 12 octobre. Pour informations, c'est ici.