NOUVELLES
07/10/2015 11:53 EDT | Actualisé 07/10/2016 01:12 EDT

Zimbabwe: trois employés d'un parc arrêtés pour trafic d'ivoire

Trois employés du parc de Hwange dans l'ouest du Zimbabwe ont été arrêtés pour trafic d'ivoire, ont annoncé mercredi les autorités des parcs nationaux, mettant en lumière les complicités possibles entre braconniers et personnel censé protéger les animaux.

Deux rangers, Masimba Nyoni et John Pedzi, et un écologiste, Edwin Makuwe, ont été interpellés après la découverte d'ivoire à l'aéroport international d'Harare.

"L'infraction a été découverte lors du passage au rayon X", a déclaré à l'AFP la porte-parole des autorités des parcs du Zimbabwe, Caroline Washaya, dans un communiqué.

Les trois hommes doivent comparaître mercredi devant la justice.

Il n'est pas rare que rangers et forces de sécurité soient impliqués dans le trafic lucratif d'animaux.

C'est près du parc national de Hwange que le lion Cecil, mâle dominant du parc, remarquable par sa crinière noire, a été tué début juillet au cours d'une chasse illégale, selon la justice, provoquant un tollé dans le monde auprès des défenseurs des animaux.

L'an dernier en Afrique du Sud, un ancien ranger et deux policiers avaient été arrêtés au parc national Kruger pour le braconnage d'un rhinocéros noir. Et une unité de la police mozambicaine impliquée dans le braconnage avait été restructurée en 2014, selon l'organisation WWF.

Les trois arrestations au Zimbabwe interviennent après l'empoisonnement de 11 éléphants à Hwange, le plus grand parc national du Zimbabwe, et une réserve qui le jouxte. Cinq hommes ont été arrêtés pour cet empoisonnement.

Aucun lien n'a été établi pour le moment entre l'arrestation des employés du parc et cette dernière affaire.

fj/bgs/bed/pid/mda