NOUVELLES
07/10/2015 12:37 EDT | Actualisé 07/10/2016 01:12 EDT

USA: de nouveaux débris du El Faro retrouvés, aucune trace de l'équipage

Les garde-côtes américains ont retrouvé de nouveaux débris du cargo El Faro, qui a sombré jeudi dans l'Atlantique pendant l'ouragan Joaquin avec 33 personnes à bord, mais toujours pas de trace de son équipage.

"Nous trouvons davantage de débris, des restes de nourriture, des déchets, nous avons aussi trouvé un gilet de sauvetage et une combinaison de survie, mais elle était vide", a indiqué à l'AFP le sous-officier Jon-Paul Rios, du service des garde-côtes de Miami (Floride, sud-est des Etats-Unis).

Le dernier signal du cargo, un roulier transportant des véhicules et des conteneurs de Jacksonville (Floride) à San Juan (Porto Rico), remonte à jeudi dernier au petit matin. Situé près des Bahamas, il signalait une perte de propulsion, une voie d'eau alors maitrisée et une gîte de 15 degrés.

Si les recherches restaient intenses mercredi par air et par mer, les garde-côtes ont prévenu que la probabilité de retrouver des survivants était mince après autant de jours.

Les garde-côtes ont déjà passé au peigne fin une zone de 172.000 miles nautiques au carré autour de l'endroit où le navire de 225 mètres de longueur a coulé jeudi matin, avec un équipage de 28 Américains et 5 Polonais.

Pour l'heure, ils n'ont repêché la dépouille que d'une seule personne qui se trouvait dans une combinaison de survie.

L'agence fédérale des accidents de transport, la NTSB, a envoyé mardi une équipe d'enquêteurs à Jacksonville. Elle a prévu une conférence de presse commune avec les garde-côtes mercredi après-midi, à 15H00 (19H00 GMT).

Et Tote Maritime, propriétaire du navire naufragé, a convoqué la presse un peu plus tard, à 16H30 (20H30 GMT).

L'ouragan Joaquin, qui s'était hissé la semaine dernière jusqu'à la catégorie 4 sur une échelle de 5 avec des vents soufflant jusqu'à 215 km/h, a été abaissé mercredi en tempête tropicale se déplaçant vers l'Atlantique-Nord, selon le Centre national des ouragans (NHC).

Il a causé d'importants dégâts aux Bahamas, et de moindre gravité aux Bermudes.

du/elm/sha