NOUVELLES
07/10/2015 04:37 EDT | Actualisé 07/10/2016 01:12 EDT

Matchs truqués: encore deux mises en examen à Singapour

Deux ressortissants de Singapour ont été mis en examen pour corruption dans le cadre de nouvelles affaires de matchs de football truqués, cette fois des rencontres amicales s'étant déroulés en Turquie en 2013, a-t-on appris mercredi de source judiciaire.

Dans cette énième affaire qui souligne encore l'étendue de l'implication de cartels singapouriens dans le trucage de matchs à l'échelle planétaire, Rajendar Prasad Rai (42 ans) et Shree Manish Kalra (22 ans) sont accusés par un tribunal de Singapour d'avoir versé de l'argent pour influer sur le résultat de trois matchs amicaux s'étant joués à Antalya (Turquie) en 2013.

Rai aurait ainsi fait verser par Kalra 25.000 euros à trois Macédoniens, dont un seul est identifié comme étant Marjan Stojanchevski, à l'occasion du match SC Charleroi (BEL) - VVV Venlo (NED) le 11 janvier 2013. Idem le 3 février, pour une somme de 15.000 euros, lors de Steaua Bucarest - Dinamo Moscou. Et une troisième fois pour 27.000 euros lors de Sturm Graz (AUT) - Steaua Bucarest le 1er février.

Les documents judiciaires consultés ne donnent aucun autre détail sur les Macédoniens mis en cause. Marjan Stojanchevski est décrit comme arbitre ou juge de touche sur plusieurs sites spécialisés.

Dans chaque cas, les inculpés sont passibles de 5 ans de prison et 100.000 dollars singapouriens (62.600 euros) d'amende.

Les autorités singapouriennes multiplient depuis des mois les coups de filet contre les réseaux de paris truqués. Début 2013, une enquête d'Europol d'une ampleur sans précédent avait mis au jour l'existence de plusieurs centaines de matchs truqués à travers le monde, parmi lesquels des rencontres de Ligue des champions et d'éliminatoires de la Coupe du monde, à l'instigation d'un cartel criminel basé à Singapour.

mba/rc/ig/chc