NOUVELLES
07/10/2015 09:25 EDT | Actualisé 07/10/2016 01:12 EDT

L'armée syrienne lance une offensive terrestre sous le couvert des frappes russes

DAMAS, Syrie — L'armée syrienne a lancé mercredi une offensive terrestre dans le centre du pays, sous le couvert des frappes aériennes russes, a indiqué un dirigeant à Damas.

Des navires russes ont également tiré leurs premières salves en direction du territoire syrien. Moscou affirme avoir ciblé des djihadistes.

Les forces russes sont principalement actives dans le centre et le nord-ouest de la Syrie, des régions stratégiques qui protègent les fiefs du président Bachar el-Assad à Damas et le long de la côté de la Méditerranée.

Ces frappes semblent avoir donné au régime Assad une nouvelle confiance pour tenter de reprendre le terrain perdu.

Le dirigeant syrien a expliqué sous le couvert de l'anonymat que l'offensive est concentrée dans les provinces voisines de Hama et Idlib, où les rebelles ont réalisé des gains au cours des derniers mois.

Le groupe État islamique n'est pas présent dans ces secteurs.

L'offensive de mercredi, qui a notamment opposé les forces gouvernementales à la branche syrienne du réseau Al-Qaïda, était la première d'envergure depuis le début des frappes russes, la semaine dernière.

Le ministre russe de la Défense Sergeï Shoïgu a expliqué que Moscou utilise des navires de guerre présents dans la mer Caspienne pour attaquer le groupe armé État islamique en Syrie. Quatre navires auraient ainsi tiré 26 missiles.

M. Shoïgu a ajouté que l'armée de l'air russe a lancé 112 frappes aériennes contre des positions du groupe État islamique depuis le début des opérations le 30 septembre.

L'Observatoire syrien des droits de la personne, à Londres, faisait état mercredi d'une offensive gouvernementale sur quatre fronts dans les provinces d'Idlib et de Hama, dans le nord-ouest du pays. Le groupe affirme qu'il s'agit des «combats les plus intenses des derniers mois» et recense une quarantaine de frappes russes dans la région pendant la seule journée de mercredi.

The Associated Press