NOUVELLES
07/10/2015 03:55 EDT | Actualisé 07/10/2016 01:12 EDT

Japon: remaniement du gouvernement avant les sénatoriales de 2016

Le Premier ministre japonais Shinzo Abe a remanié son gouvernement mercredi, laissant inchangée environ la moitié des 19 portefeuilles, dont les postes clés des Finances, de l'Economie et des Affaires étrangères avant les sénatoriales de 2016.

Le porte-parole du gouvernement Yoshihide Suga a annoncé la composition du nouveau cabinet après que M. Abe eut reçu les lettres de démission de ministres au cours d'une réunion tenue à la mi-journée.

Ce remaniement intervient dans la foulée de l'adoption le 19 septembre d'impopulaires lois de défense qui permettraient pour la première fois depuis la Seconde guerre mondiale à des soldats japonais d'être envoyés dans des zones de combat à l'étranger pour venir en aide à un allié.

M. Abe a à nouveau centré son attention sur les questions économiques juste après l'adoption des textes qui avaient fait descendre des dizaines de milliers de Japonais dans la rue, fait rare dans ce pays, et contre lesquels de nombreuses organisations ont promis d'engager des recours.

Il a notamment promu le secrétaire général adjoint du gouvernement Katsunobu Kato, 59 ans, en lui accordant un portefeuille nouvellement créé pour augmenter la population active dans un archipel vieillissant.

M. Kato, ancien fonctionnaire du ministère des Finances, père de quatre filles, aura pour mission de s'attaquer au problème du recul de la natalité, une des plus basses des pays développés, et de promouvoir les femmes sur le marché du travail.

Shinzo Abe a à maintes reprises affirmé que les femmes étaient un élément clé de sa politique de relance de la troisième économie du monde et a appelé à les faire accéder à des postes plus élevés dans le monde des affaires et la politique.

Le Premier ministre n'a cependant nommé que trois femmes ministres, contre cinq lors d'un précédent remaniement en septembre 2014.

nf-uh/anb/pt