NOUVELLES
07/10/2015 14:55 EDT | Actualisé 07/10/2016 01:12 EDT

Euro-2016 - Un bus de l'équipe serbe caillassé en Albanie, Belgrade s'insurge

Un des deux autobus qui transportaient vers Tirana l'équipe serbe qui doit affronter jeudi l'Albanie en qualifications pour l'Euro-2016, a été la cible de jets de pierres, un acte dénoncé mercredi par le ministre des Sports et la Fédération serbe de football (FSS).

Le climat entre les deux pays est extrêmement tendu depuis le match aller, en octobre dernier à Belgrade. La rencontre avait été interrompue suites à de graves incidents, déclenchant une crise politique.

"Un de nos deux autobus a été touché par des pierres venant de gens qui se trouvaient le long de la route depuis l'aéroport vers notre hôtel (à Tirana)", a déclaré par téléphone le président de la FSS, Tomislav Karadzic, à la radio-télévision de Serbie (RTS).

Aucun membre de la délégation n'a été blessé lors de cet incident, a-t-il indiqué.

"Si des jets de pierres sont possibles à Tirana, je me demande ce qui nous attend demain (jeudi, ndlr) sur la route d'Elbasan", où doit se tenir la rencontre, s'est interrogé M. Karadzic, évoquant les 50 km de route de montagne que doit encore parcourir l'équipe.

Le ministre serbe des Sports, Vanja Udovicic, a fermement condamné l'incident, dans un communiqué.

"Je condamne le vandalisme des supporters albanais à Tirana. Par chance, il n'y a pas eu de conséquences mais c'est grave", a dit M. Udovicic, appelant les autorités albanaises à "prendre toutes les mesures nécessaires pour assurer le bon déroulement du match".

La rencontre est encadrée par d'importantes mesures de sécurité. 1.500 policiers seront déployés pour assurer son bon déroulement et 350 autres sont chargés d'encadrer la délégation serbe.

mat/cn/pel/cto