NOUVELLES
07/10/2015 08:01 EDT | Actualisé 07/10/2015 08:04 EDT

Des araignées dans la voiture et 6 autres rappels automobiles bizarres (PHOTOS)

Courtoisie

Malheureusement pour les consommateurs, les rappels se succèdent à un rythme soutenu dans l’industrie automobile, particulièrement au cours des dernières années. Certains étaient très importants (Toyota en 2009 et 2010, General Motors en 2014, et bientôt Volkswagen) tandis que d’autres étaient de nature préventive afin d’éviter des problèmes éventuels plus graves.

Puis il y a ces rappels tout simplement bizarres. De nature à faire écarquiller les yeux, ces avis de rappels évoquent des défauts qui n’auraient jamais dû dépasser l’étape de l’inspection finale, ou dans le cas de notre premier exemple, sont de nature à donner la chair de poule.

LIRE AUSSI

Mazda cesse la vente de certaines Mazda 3

Voici donc sept rappels concernant des problèmes que l’on souhaite ne plus jamais revoir sur des véhicules modernes à l’avenir.

Des Araignées jaunes chez Mazda et Toyota

Les araignées jaunes semblent aimer particulièrement les Mazda. En effet, le constructeur nippon fut obligé de rappeler 65 000 modèles Mazda 6 en 2011 pour un problème d’infestation de Chiracanthium Mildei, une espèce d’araignée attirée par l’odeur d’essence. Le problème semblait réglé suite à l’installation d’un filtre empêchant les bestioles d’accéder aux tuyaux servant à évaporer les vapeurs d’essence du réservoir, mais Mazda a dû rappeler 42 000 modèles supplémentaires en 2014 pour le même problème.

Les propriétaires de Toyota ont vécu un rappel similaire en 2013 alors qu’environ 800 000 modèles partout dans le monde ont dû retourner chez le concessionnaire pour réparer un problème de condensation qui pouvait occasionner un déploiement soudain du coussin gonflable. Bien que le défaut fût relié surtout au système de climatisation de Toyota, les toiles laissées par des araignées pouvaient également mener à un déploiement inattendu.

Une poignée de déverrouillage intérieure défectueuse chez Ferrari

Même les Ferrari sont équipées d’une poignée de déverrouillage située dans le coffre qui permet à une personne malheureusement prisonnière de se sortir de sa fâcheuse position. Cela dit, 3 000 exemplaires de la Ferrari 458 Italia ont été rappelés en 2014 puisque la poignée ne déverrouillait qu’un seul verrou du capot. Nous ne savons pas encore qui était le malheureux qui a découvert le problème…

Un emblème mal positionné chez Honda

Le succès passe par les petits détails. L’emblème « Odyssey » de certaines versions 2014 de la minifourgonnette populaire de Honda n’avait pas été placé du bon côté du hayon. C'est tout.

Une seule Koenigsegg rappelée

Un seul propriétaire était concerné lorsque le manufacturier suédois Koenigsegg a rappelé l’unique exemplaire de l’Agera 2013 vendue aux États-Unis. L’heureux élu, qui a déboursé 2,1 millions de dollars américains pour la supervoiture de 900 chevaux, a été contraint de retourner en concession pour réparer un problème de système de surveillance de la pression des pneus. Plus spécifiquement, le témoin d’avertissement du système, une fois illuminé, ne s’affichait pas à nouveau si la voiture était redémarrée.

N’échappez pas de liquides dans la Toyota Corolla

La position des portes-gobelets dans la Toyota Corolla 1994 n’avait pas été suffisamment étudiée. Si du liquide se renversait, il pouvait faire son chemin jusqu’au système de coussins gonflables. Un témoin d’avertissement s’activait alors, ou pire encore les coussins pouvaient se déployer sans avertissement.

La climatisation inflammable chez Dodge

La condensation créée par le système de climatisation de la Dodge Grand Caravan 2002 pouvait se rendre jusqu’au système audio créant un court-circuit qui pouvait occasionner un feu du côté des haut-parleurs.

Des sièges chauffants un peu trop chauffants dans la Volkswagen Jetta

94 000 modèles Jetta 2002 à 2004 furent rappelés en 2007 en raison d’un problème avec les sièges chauffants qui, en raison d’un court-circuit, pouvaient devenir brulants.