NOUVELLES
07/10/2015 18:37 EDT | Actualisé 07/10/2016 01:12 EDT

Citations de la journée de mercredi dans la campagne électorale

Voici quelques citations de la journée de mercredi dans la campagne électorale:

«Le gouvernement libéral du Québec a déposé un projet de loi devant l'Assemblée nationale qui demande qu'on révèle l'identité quand on livre ou quand on reçoit des services publics. C'est aussi simple que ça. (...) Nous avons indiqué que nous examinerons cette loi avant de déterminer les prochaines étapes. Mais le gouvernement libéral du Québec a agi de façon très responsable. Nous sommes capables de faire la même chose à Ottawa.»

— Le chef conservateur Stephen Harper, qui dit vouloir étudier la possibilité d'interdire le niqab dans la fonction publique.

-----

«M. Harper est toujours ouvert en période électorale, et quand il est majoritaire (à la Chambre des communes), il ne fait strictement rien.»

— Le chef bloquiste Gilles Duceppe, réagissant à la possibilité d'interdire le niqab dans la fonction publique.

------

«Aucune victoire électorale ne vaut la peine de monter les Canadiens les uns contre les autres.»

— Le chef libéral Justin Trudeau, qui accuse son rival conservateur de chercher à «éveiller la peur» et à «créer de la division» avec la question du niqab.

------

«C'est juste le plus récent chapitre, dire que les gens devraient renoncer à leur origine ethnique, religieuse, peu importe. Ça, c'est du grand Stephen Harper.»

— Le chef néo-démocrate Thomas Mulcair, à propos d'un candidat conservateur qui a recommandé à un professeur d'université d'origine nigériane de renoncer à sa première citoyenneté pour se mettre, lui et ses enfants, à l'abri d'une expulsion du Canada, en vertu de la loi C-24 qui permet à Ottawa de retirer la citoyenneté canadienne à quelqu'un qui a la double citoyenneté.

La Presse Canadienne