NOUVELLES
07/10/2015 06:45 EDT | Actualisé 07/10/2016 01:12 EDT

Arrestation en Albanie de l'homme qui avait piloté le drone à Belgrade

Un ressortissant albanais qui s'était rendu célèbre pour avoir piloté le drone qui a survolé le stade à Belgrade pendant le match de qualification pour l'Euro 2016 Serbie-Albanie, provoquant l'interruption du match, a été arrêté mercredi à Tirana pour port illégal d'arme, a annoncé la police.

Depuis octobre dernier lorsque les incidents à Belgrade ont eu lieu, Ismaïl Morina, 33 ans, n'a cessé de faire la une de la presse albanaise pour son exploit et nombre de ses compatriotes le considèrent comme un "héros national".

Son arrestation est intervenue à la veille du match entre les deux nations, prévu jeudi à Elbasan, en Albanie, rencontre entourée de mesures de sécurité draconiennes, comptant pour cette même qualification à l'Euro-2016.

Les incidents à Belgrade avaient été déclenchés par le survol du stade par un drone auquel était accroché un drapeau frappé d'une carte de la "Grande Albanie", projet nationaliste visant à regrouper dans un même État les communautés albanaises des Balkans.

"Ismail Morina a été arrêté dans la nuit de mardi à mercredi à Tirana en possession illégale d'un pistolet Zastava et de six balles", a annoncé la police dans un communiqué.

La police a également découvert dans sa voiture un deuxième pistolet et une trentaine de billets pour le match Albanie-Serbie et enquête sur l'origine de ces billets.

Trois autres personnes qui étaient à bord de la voiture ont également été arrêtées, a-t-on précisé de même source.

Selon les médias à Tirana, Morina aurait déclaré à la police qu'il gardait son arme pour se défendre, se sentant menacé après les incidents à Belgrade.

Ces incidents avaient débouché sur une crise politique sans précédent entre l'Albanie et la Serbie, illustrant la fragilité des relations entre les deux pays.

Serbes et Albanais entretiennent des relations hostiles en raison de différends historiques et récents comme sur le Kosovo, ex-province serbe peuplée en majorité d'Albanais qui a proclamé unilatéralement son indépendance en février 2008.

La fédération albanaise de football avait annoncé qu'elle allait interdire l'entrée dans le stade d'Elbasan jeudi à toute personne suspectée de fomenter des troubles.

Ismail Morina, se trouvait notamment sur la liste de ceux interdits d'entrée. Morina avait néanmoins diffusé sur sa page Facebook un billet pour le match à son nom et qui est probablement falsifié, selon la police.

Sous la pression de Bruxelles, Belgrade et Tirana ont néanmoins oeuvré à la normalisation de leurs relations, les deux pays aspirant à rejoindre l'Union européenne.

bme-mat/cn/ia