BIEN-ÊTRE
06/10/2015 09:10 EDT | Actualisé 07/10/2015 04:26 EDT

Bientôt un cours sur la course à pied à l'Université du Québec à Montréal

shutterstock

Pour la première fois, les principes de la course à pied seront inculqués dans une salle de classe, comme on enseigne la sociologie, les mathématiques ou l’histoire. Dès cet hiver, l’Université du Québec à Montréal (UQAM) offrira un cours uniquement consacré à la discipline. Son instigateur, le Docteur Christian Duval et professeur au Département des sciences de l'activité physique de l’UQAM, souhaite répondre à la demande grandissante de nouveaux coureurs.

«Il n’y a pas de cours sur la course à pied présentement et il y a de plus en plus de gens qui en font, observe Monsieur Duval. C’était tout naturel pour nous de transmettre des connaissances et de former des étudiants.»

Le cours intitulé Principes fondamentaux de la course à pied, qui sera offert à compter de janvier 2016, se voudra à la fois théorique et pratique. Aux exposés magistraux s’ajouteront des sorties de course en groupe.

«Le cours sera donc à 80% théorique et l’autre 20% sera très pratique, précise le professeur. On parlera des notions de physiologie de l'exercice, de nutrition et de biomécanique.»

«Certains coureurs ignorent comment leur corps s’organise pour aller chercher de l’énergie, pour courir des longues distances, ajoute-t-il. S’ils avaient connaissance de tous les principes, ils éviteraient peut-être certaines blessures.»

Le cours sera ouvert aux étudiants de l'UQAM, mais également à Monsieur et Madame Tout-le-monde, qui souhaitent parfaire leurs connaissances. Durant la formation de quinze semaines, qui vaudra pour trois crédits, les personnes inscrites seront entre autres invitées à construire un plan d'entraînement personnalisé, qu’ils devront justifier.

«(La direction) de l’UQAM a été très ouverte au cours puisqu’il cible la population générale, explique le professeur. C’est notre rôle comme prof de transmettre des connaissances avec des éléments plus pratiques.»

«On vise essentiellement les gens qui voudraient commencer à courir ou encore ceux qui courent des courtes distances et qui aspirent à courir un demi-marathon ou un marathon.»

Monsieur Duval s’est par ailleurs associé avec des étudiants du baccalauréat d'intervention en activité physique pour construire la formation.

«Ce cours-là, je l’ai fait par intérêt général, mais aussi parce que je pense qu’offrir un cours à des gens qui aiment courir et qui n’ont pas toutes les connaissances nécessaires, c’était rendre service à la collectivité.»

Trouver le bon dosage

L'entraîneur-conseil au Marathon Oasis de Montréal Jean-Yves Cloutier, à qui Le Huffington Post Québec a parlé, dit accueillir la nouvelle positivement. Il admet toutefois, avec beaucoup de retenue, rester sceptique quand vient le temps de porter un «regard scientifique» sur la course à pied.

«Tout dépend de l’approche (de l’enseignant). On sait que dans le milieu de course en pied, il y a des gens 100% scientifiques, qui peuvent parfois manquer d’équilibre.»

Selon lui, tout est une question de bon dosage et d’expérience de terrain.

«Les principes que l’on apprend dans les cours, souvent, on ne les applique pas sur le terrain. Il y a une transition entre la théorie et la pratique qu’il faut considérer. Il ne faut pas être plus d’un bord ou de l’autre.»

Christian Duval, qui est lui-même marathonien huit fois, dit comprendre que de telles inquiétudes soient soulevées. «On va partir de principes scientifiques qui ont été prouvés de façon à éliminer les recettes de grand-mère et on demeurera tourné vers la pratique.»

LIRE AUSSI:

» Comment prévenir les blessures en course à pied?

» Course à pied: 9 conseils de pro pour passer au niveau supérieur

Suivez-nous sur Twitter

INOLTRE SU HUFFPOST

Galerie photo 9 effets étranges de la course à pied sur votre corps Voyez les images