NOUVELLES
02/10/2015 20:31 EDT | Actualisé 02/10/2016 01:12 EDT

Voici quelques citations du débat des chefs de vendredi

Voici quelques citations du débat des chefs de vendredi soir:

Le chef conservateur Stephen Harper

«Il y aura des investissements de 24 milliards $ dans la décennie à venir dans les infrastructures. On fera ça avec des baisses de taxes et d'impôt.»

— Harper sur la création d'emplois et la stimulation de l'économie.

«M. Mulcair, c'est toujours la même chose avec le NPD. Vous allez hausser les taxes et les impôts pour équilibrer le budget.»

— attaquant Mulcair sur les politiques du NPD.

«M. Mulcair, quand on parle du nouveau pont Champlain, c'est un chantier de 4 milliards $ qui va créer 30 000 emplois, payé entièrement par le gouvernement fédéral, c'est une équité que les utilisateurs (paient le passage).»

— Harper sur le nouveau pont Champlain.

----

Le chef néo-démocrate Thomas Mulcair

«Dans ma famille, on a toujours dit que les actions parlent plus fort que les paroles.»

— sur le fait que Trudeau a voté en faveur de budgets conservateurs.

«M. Harper, on n'a proposé aucune augmentation, pis vous le savez. Les seules entreprises qui vont payer plus sont les grandes entreprises.»

— sur les hausses d'impôts.

----

Le chef libéral Justin Trudeau

«Vous allez passer beaucoup de temps à détourner la conversation pour m'attaquer. La réalité est que vous n'avez pas de plan (économique).»

— s'adressant à Mulcair sur l'économie.

«Si, M. Mulcair, ce n'est le temps d'investir dans notre économie, ça va être quand?»

— à propos des trois déficits qu'il propose s'il est élu.

«Je comprends pourquoi M. Harper ne veut pas parler d'environnement. (...) C'est parce que vous n'avez rien fait.»

— attaquant Harper sur l'environnement.

«Même s'ils sont en train de négocier, M. Harper le fait de façon tellement secrète, on ne sait pas ce qui est sur la table. On ne sait pas si vous protégez nos industries. La réalité, c'est que nous ne pouvons pas avoir confiance, parce que vous nous ne dites pas ce qui est négocié.»

— sur les négociations sur le Partenariat transpacifique.

«Imposer des hausses impôts sur les grandes entreprises, ça va ralentir l'investissement, pas créer des emplois. M. Mulcair qui veut monter les impôts sur les Rona et Jean Coutu, ça ne va pas créer des emplois, ça va faire monter les prix.»

— son opposition à augmenter les impôts des grandes entreprises.

«M. Duceppe, c'est facile pour vous de faire comme M. Mulcair et de vous attaquer aux grandes entreprise en disant: elles font trop de profits. La réalité, c'est qu'elles créent des emplois et stimulent l'économie.»

— en réponse à Duceppe sur l'économie.

----

Le chef bloquiste Gilles Duceppe

«Je voudrais savoir si la gestion de l'offre va être préservée de façon intacte.»

— sur les négociations pour le Partenariat transpacifique.

«Pour les banques, il faut contrôler les taux qu'ils chargent sur les cartes de crédit, et ça le fédéral est capable de le faire.»

«Vous ne voulez pas les taxer plus, par ailleurs, vous pigez à deux mains dans la caisse d'assurance-emploi».

— sur la pertinence d'imposer davantage les entreprises.

La Presse Canadienne