NOUVELLES
03/10/2015 14:49 EDT | Actualisé 03/10/2016 01:12 EDT

MSF, un géant de l'humanitaire d'urgence

Médecins sans frontières (MSF), dont un hôpital en Afghanistan a été frappé samedi par un bombardement qui a tué 12 employés et sept patients, est l'une des plus grandes organisations humanitaires médicales d'urgence, avec plus de 36.000 volontaires intervenant dans plus de 60 pays.

Créée le 21 décembre 1971 par un groupe de médecins et journalistes français horrifiés notamment par les ravages de la guerre civile au Biafra, dont Bernard Kouchner qui devint par la suite ministre, cette association à but non lucratif a pour vocation d'apporter une assistance médicale d'urgence, principalement dans les zones de conflits armés, mais aussi en cas d'épidémies ou de catastrophes naturelles.

MSF se veut indépendant de tout pouvoir politique, militaire ou religieux.

En 2014, l'ONG a géré 384 projets dans le monde, dont 120 (soit 31%) étaient liés à des conflits armés.

Les dix pays où les dépenses ont été les plus importantes sont le Soudan, la République démocratique du Congo, la République centrafricaine, Haïti, la Sierra Leone, l'Afghanistan, le Niger, le Liberia, l'Ethiopie et l'Irak. Ils ont représenté un budget total de 380,5 millions d'euros, soit 54% du budget opérationnel de MSF.

L'année dernière, l'organisation a traité plus 511.800 patients hospitalisés dans ses structures médicales dans 63 pays et réalisé quelque 8.250.700 consultations.

MSF a ainsi pu guérir 2.200 patients atteints par la maladie Ebola et traiter 2.114.900 personnes contre le paludisme. Plus de 229.000 patients touchés par le VIH ont aussi pu bénéficier d'un traitement antirétroviral et 46.900 personnes ont été traitées contre le choléra par MSF, selon son dernier rapport d'activités.

Plus de 200.000 enfants souffrant sévèrement de malnutrition ont pu être soignés par MSF l'année dernière.

Le financement des missions de MSF dépend pour 89% de fonds privés - soit 1.142 millions d'euros en 2014 - émanant de quelque 5,7 millions de donateurs.

L'organisation, dont l'activité internationale est assurée par cinq sections opérationnelles qui gèrent des projets sur le terrain et 24 bureaux nationaux chargés notamment du recrutement des volontaires et des contacts extérieurs, a reçu le prix Nobel de la paix en 1999. Son bureau international est basé à Genève en Suisse.

jba-lc/amd