NOUVELLES
03/10/2015 14:32 EDT | Actualisé 03/10/2016 01:12 EDT

Irak: 24 morts dans des attentats suicide à Bagdad (police)

Au moins 24 personnes ont été tuées samedi dans des explosions dans le nord de Bagdad lorsque trois kamikazes ont tenté de franchir un barrage dans l'un des quartiers chiites de la capitale, ont indiqué des responsables des services de sécurité.

"Trois kamikazes ont essayé de passer le barrage de la place Adan" dans le quartier de Kazimiya, a déclaré dans un communiqué le porte-parole du Commandement des opérations de Bagdad, Saad Maan.

L'attaque a eu lieu vers 17H30 locales (14H30 GMT) sur la place Adan, l'un des principaux points d'accès au mausolée chiite de Kazimiya, qui attire de très nombreux visiteurs le samedi.

M. Maan a ajouté que les forces de sécurité avaient ouvert le feu sur les assaillants et avaient tué un des kamikazes mais que les deux autres avaient pu se faire exploser.

Un colonel de la police a indiqué pour sa part qu'une des explosions avait été causée par une voiture piégée.

Il a fait état d'un bilan d'au moins 24 morts et 61 blessés, des chiffres confirmés par un responsable du ministère de l'Intérieur et une source d'un hôpital proche de Kazimiya.

La place Adan a plusieurs fois été frappée par des attaques. Plus de 20 personnes y avaient péri en février dans un attentat suicide.

L'attentat de samedi n'a pas été immédiatement revendiqué mais le mode opératoire ressemble à celui utilisé par le groupe jihadiste Etat islamique (EI), qui a lancé en juin 2014 une offensive fulgurante en Irak, lui donnant le contrôle de larges pans du territoire.

Le groupe extrémiste sunnite s'en prend régulièrement aux chiites qu'il considère comme des apostats.

Selon des chiffres fournis jeudi par la mission de l'ONU en Irak, "717 Irakiens ont été tués et 1.216 blessés dans des actes de terrorisme, de violence et de conflit armé en septembre 2015", dont 257 morts pour la seule province de Bagdad.

Ces chiffres ne comptabilisent que les cas qui ont pu être vérifiés et sont donc probablement en deçà de la réalité, d'après l'ONU.

sf-jmm/bpe/nbz/vl