NOUVELLES
03/10/2015 10:09 EDT | Actualisé 03/10/2016 01:12 EDT

Inde: deux nouvelles arrestations dans l'affaire du musulman tué par une foule

La police indienne a arrêté samedi deux nouveaux suspects dans l'affaire du musulman tué par une foule après avoir été accusé d'avoir mangé du boeuf, un meurtre qui a relancé le débat sur l'intolérance religieuse dans un pays gouverné par les nationalistes hindous.

"Huit principaux accusés ont été arrêtés sur dix suspects", a indiqué un responsable de la police de l'Uttar Pradesh, A. Satish Ganesh, dans un texto envoyé à l'AFP.

Six autres personnes avaient été arrêtées mercredi par la police.

Mohammad Akhlaq, 50 ans, avait été traîné hors de sa maison lundi soir dans le village de Dadri à une quarantaine de kilomètres à l'ouest de New Delhi, et battu à mort par une centaine de personnes, qui l'ont accusé d'avoir mangé du boeuf.

Tuer une vache est interdit dans la plupart des Etats de l'Inde, pays à majorité hindoue qui abrite également d'importantes minorités musulmane (13%), catholique et bouddhiste.

La rumeur selon laquelle la famille de la victime avait mangé du boeuf a émergé après la disparition d'un veau dans le village.

Le fils d'Akhlaq, âgé de 22 ans, a été grièvement blessé dans cette attaque et est en soins intensifs à l'hôpital.

str-anb/erf/tm/abk