NOUVELLES
03/10/2015 08:10 EDT | Actualisé 03/10/2016 01:12 EDT

Fifa/corruption: Coca-Cola, partenaire historique de la Fifa

L'appel à la démission "immédiate" de Sepp Blatter, lancé vendredi par Coca-Cola est d'autant plus significatif que la marque américaine et la Fifa sont intimement liées depuis la signature en 1974 de l'un des premiers grands contrats de l'histoire du sponsoring sportif, à l'origine du recrutement du Suisse.

La Fifa et la société d'Atlanta ont décidé en 2005 de prolonger leur partenariat jusqu'en 2022, pour un montant qui n'a pas été précisé.

En 1974, au moment de l'élection du Brésilien Joao Havelange à sa présidence, la Fifa n'est qu'une petite fédération qui compte une dizaine d'employés, n'organise qu'une grande épreuve tous les quatre ans et a du mal à joindre les deux bouts.

Le seul partenaire de la Fédération est alors Adidas, qui fournit des équipements mais n'apporte pas d'aide financière.

Havelange cherche donc un moyen d'accroître les revenus à travers un programme de développement.

Pour mettre en oeuvre ce programme baptisé "Projet 1" et auquel Coca-Cola va s'associer, la Fifa va recruter chez Longines un homme qui s'occupe des relations publiques et du chronométrage : Sepp Blatter.

Alors âgé de 38 ans, le Valaisan va travailler de près avec le fabricant américain de soda qui verse à cette époque 10 millions de dollars pour associer sa marque notamment à la Coupe du monde juniors, dont la première édition se tient en Tunisie en 1977, puis ensuite tous les deux ans, selon les informations du site internet de la société West Nally, qui a contribué au rapprochement entre les deux partenaires.

Coca-Cola devient également sponsor officiel de la Coupe du monde dès le Mondial-1978 en Argentine, selon la Fifa.

La société britannique West Nally fait alors figure de pionnière dans le développement du sponsoring sportif et va contribuer aussi par la suite au développement du programme des partenaires du Comité international olympique ("TOP"), dont la firme d'Atlanta est également membre.

Plus de 40 ans plus tard, Blatter est toujours à la Fifa, après avoir accédé en 1998 à la présidence et Coca-Cola, malgré les scandales qui se sont multipliés, est toujours l'un des partenaires titres.

Mais vendredi, Coca a montré que sa patience avait des limites : "Pour le bien du jeu, la compagnie Coca-Cola demande au président de la Fifa, Joseph Blatter, de démissionner immédiatement afin qu'une procédure de réforme crédible et viable puisse sérieusement commencer".

ebe/pga/es