NOUVELLES
03/10/2015 07:27 EDT | Actualisé 03/10/2016 01:12 EDT

Arabie: un Syrien et une Philippine fabriquant des explosifs arrêtés (Intérieur)

Les autorités saoudiennes ont annoncé samedi l'arrestation d'un Syrien et d'une Philippine qui avaient un atelier de fabrication d'explosifs dans un quartier résidentiel de la capitale Ryad.

Le Syrien, Mohamed al-Barazi, a transformé une maison en un atelier où il préparait, avec l'aide de la Philippine, "des ceintures d'explosifs pour des actions criminelles" dans le royaume, a déclaré le porte-parole du ministère de l'Intérieur.

Le suspect a été arrêté mercredi dans une embuscade qui lui a été tendue dans un autre quartier de Ryad alors que des artificiers sécurisaient la maison, qu'il avait pris soin de piéger, a-t-il ajouté, indiquant qu'en son absence, la Philippine se ceinturait d'explosifs.

Selon le communiqué publié par l'agence officielle SPA, les forces de sécurité ont notamment saisi sur les lieux deux ceintures d'explosifs, 10 barils contenant des produits chimiques et deux pièces d'artillerie avec leurs chargeurs.

Le Syrien avait une deuxième maison qui servait de repaire pour "les personnes recherchées pour des affaires de sécurité" dans le royaume, a encore dit le porte-parole.

A la question de savoir si le suspect syrien appartenait au groupe Etat islamique (EI), actif dans le royaume, le porte-parole a répondu sur la télévision d'Etat saoudienne "ne pas disposer encore de preuves sur des liens directs avec ce groupe terroriste".

Les autorités saoudiennes, qui ont multiplié les arrestations d'extrémistes islamistes dans le pays, ont annoncé le 18 juillet le démantèlement d'un groupe lié à l'EI et l'interpellation de 431 suspects, en majorité des Saoudiens.

Depuis mai, quatre attentats suicide ont été revendiqués en Arabie saoudite par le groupe jihadiste sunnite qui sévit dans plusieurs pays arabes, surtout en Syrie et en Irak.

Le royaume fait partie de la coalition dirigée par Washington pour combattre l'EI en Irak et en Syrie.

str/tm/vl