NOUVELLES
02/10/2015 02:13 EDT | Actualisé 02/10/2015 02:14 EDT

Non, Volkswagen n'a pas de programme d'échange

Les propriétaires de véhicules VW TDI touchés par le scandale du diesel devront prendre leur mal en patience puisqu’aucun programme d’échange n’a encore été mis en place, malgré les rumeurs qui ont circulé dans certains médias au cours des dernières heures.

En fait, il existe bien un programme promettant un rabais de 2000 $ à l’achat d’un véhicule neuf qui s’adresse aux propriétaires de voitures TDI, mais il ne s’agit que d’un programme marketing d’incitatif financier et non pas d’une mesure destinée à indemniser les acheteurs pour les problèmes encourus.

« Il ne s’agit pas du tout d’un programme d’échange, mais plutôt d’un incitatif financier réservé aux propriétaires de véhicules TDI. Ils n’ont même pas besoin de ramener leur véhicule », a précisé Thomas Tetzlaff, porte-parole de Volkswagen Canada.

LIRE AUSSI:

» Des poursuites individuelles contre Volkswagen?

« Nous sommes conscients de l’insécurité dans laquelle sont plongés les propriétaires de véhicules affectés par l’opération, et c’est un simple moyen de leur offrir une alternative, s’ils ne veulent pas attendre qu’une solution plus importante soit trouvée », poursuit le porte-parole.

Ce type d’incitatifs sera d’ailleurs offert à tous les clients au cours des prochains jours, histoire de ramener les consommateurs à l’intérieur des concessions.

Pour l’instant, aucune décision n’a encore été prise pour un éventuel rappel. On ignore même comment sera corrigée la situation sur les voitures équipées du logiciel frauduleux.

« Les ingénieurs travaillent actuellement en Allemagne pour régler le tout, mais rien n’est encore formellement arrêté. Dès que la solution sera trouvée, nous pourrons mieux en mesurer les impacts pour les consommateurs et ainsi évaluer les mesures réelles à prendre pour corriger la situation auprès des acheteurs », conclut Thomas Tetzlaff.

Rappelons que 11 millions de véhicules du groupe Volkswagen ont été équipés d’un logiciel capable de fausser les résultats des tests d’émissions polluantes. Le gouvernement allemand a donné jusqu’au 7 octobre pour trouver une solution technique au problème.

Abonnez-vous à HuffPost Québec Autos sur Facebook
Suivez HuffPost Québec Autos sur Twitter

INOLTRE SU HUFFPOST

Galerie photo Les voitures modifiées du Salon de l’auto de Francfort Voyez les images