NOUVELLES
01/10/2015 12:33 EDT | Actualisé 01/10/2016 01:12 EDT

Victoria : des propos désobligeants poussent une candidate libérale à démissionner

La candidate du Parti libéral à Victoria Cheryl Thomas a démissionné en raison de propos désobligeants qu'elle a publiés sur son compte Facebook concernant les communautés musulmanes et juives.

L'information dévoilée par le site True North Times précise que Mme Thomas a déclaré en 2013 que les mosquées servaient au « lavage de cerveau » et profanaient ainsi les lieux saints.

L'ancienne candidate a également affirmé l'année dernière que les « opprimés des ghettos de Varsovie et des camps de concentration étaient devenus les oppresseurs [d'aujourd'hui] », en faisant référence au conflit qui oppose Israël et les Palestiniens.

Sur son site web, l'ancienne candidate libérale a présenté ses excuses tout en déclarant qu'elle comprenait que ses commentaires puissent être « offensants » et qu'ils n'ont pas de place dans le discours politique.

« Toute personne qui me connaît sait que j'ai un profond respect pour toutes les religions et les communautés et que ces propos relevant du passé ne reflètent pas ma vraie personnalité », dit-elle.

Cheryl Thomas déclare avoir fermé son bureau de campagne et arrêté ses activités politiques pour que cette histoire ne distraie pas les électeurs du « travail incroyable » que mène Justin Trudeau.

Une autre candidate libérale en Colombie-Britannique, Maria Manna, a également dû d'abandonner sa candidature cette semaine à cause de propos mettant en question les attaques terroristes du 11 septembre 2001. Le Parti libéral a depuis remplacé Mme Manna par un autre candidat, Luke Krayenoff.

Au début septembre, le Parti libéral du Canada a également poussé vers la porte de sortie sa candidate dans South-Surrey-White-Rock, en Colombie-Britannique, en raison de ses propos controversés sur la marijuana.

Cliquez ici pour lire la fiche électorale de Victoria depuis votre application mobile.