NOUVELLES
01/10/2015 19:40 EDT | Actualisé 01/10/2016 01:12 EDT

Therrien satisfait de l'allure du match

Malgré la défaite du Canadien contre les Sénateurs, l'entraîneur-chef Michel Therrien a mis les choses en perspective et retenu la bonne performance de ses équipiers.

« Je n'accorde aucune importance au résultat parce que le score ne réflète absolument pas le déroulement du match, a commenté Therrien. Nous avons fait plus de bonnes choses que de mauvaises. Ce que je retiens, c'est que nous progressons à chacun des matchs. »

S'il y a un aspect qui lui a déplu, c'est le style de jeu « à risque élevé » de quelques vétérans.

« Nous devons trouver l'équilibre parce que nous ne voulons pas être une équipe qui court trop de risques. Ce n'est que le calendrier préparatoire, ça arrive à plusieurs équipes en matchs hors-concours. C'est un aspect qu'on peut facilement corriger et ce sera fait pour le début de la saison, la semaine prochaine, a-t-il assuré. Nous voulions imposer le rythme et c'est ce que nous avons fait. »

Retour réussi

Max Pacioretty, qui a récolté une aide, a réussi son retour au jeu. Le capitaine a redonné des couleurs à Tomas Plekanec et à Brendan Gallagher.

« Ça s'est bien passé, un peu mieux que je l'aurais pensé. Mon genou a passé le test, je suis heureux », a dit Pacioretty, qui a admis avoir dû se calmer parce qu'il était fébrile d'arborer le C sur son chandail pour la première fois.

Therrien a mis du piquant dans la lutte pour l'obtention du poste de 12e attaquant, en permutant de trio les ailiers Brian Flynn et Devante Smith-Pelly, qui a affiché plus de combativité.

« Je voulais voir si Smith-Pelly pouvait évoluer à l'aile gauche et il s'est bien tiré d'affaire. Le trio a été coriace », a-t-il ajouté, en parlant de l'unité de Torrey Mitchell, avec Zack Kassian.

Juulsen chez les juniors

En défense, on a permis au plus récent premier choix de l'équipe, Noah Juulsen, de se mouiller les pieds dans l'action de la LNH. Il a bien paru, mais on l'a retourné à l'issue de la soirée à son équipe junior de l'Ouest, les Silvertips d'Everett.

« Il a été très bon, a estimé Therrien. On le sentait nerveux en début de match, ce qui est normal. Plus le match progressait, il jouait avec confiance et il patinait bien. Il a fait de bonnes passes, il s'est impliqué dans le jeu. Il a été physique à l'occasion. Le petit gars peut s'en retourner la tête haute. »

Juulsen a amorcé le camp en retard parce qu'il a récupéré d'une commotion cérébrale qu'il a subie avant le camp des recrues.

« J'étais nerveux au début, mais tout est rentré dans l'ordre après quelques présences sur la glace, a mentionné l'athlète natif d'Abbotsford, en Colombie-Britannique. Le rythme était passablement plus rapide que dans les rangs juniors. J'ai dû m'y adapter. »