POLITIQUE
01/10/2015 01:08 EDT | Actualisé 01/10/2016 05:12 EDT

Stephen Harper courtise la fonction publique et fustige les syndicats

CP

OTTAWA — Le chef conservateur Stephen Harper a publié jeudi une lettre ouverte destinée à un électorat qui est loin de lui être acquis: la fonction publique.

Par le fait même, il attaque leurs organisations syndicales, accusant celles-ci de faire «des déclarations trompeuses» sur les congés de maladie et les régimes de retraite.

Le candidat conservateur Pierre Poilievre a rencontré la presse parlementaire en compagnie de plusieurs candidats de la région de la capitale fédérale pour présenter le contenu de la missive.

Il a lui aussi accusé les syndicats de raconter des faussetés à leurs membres et de délaisser ces derniers à des fins purement électoralistes.

Lorsqu'on lui a demandé de qualifier les relations entre le gouvernement conservateur sortant et la fonction publique, M. Poilievre a assuré qu'elles étaient harmonieuses.

Et le fédéral peut se compter chanceux, a-t-il poursuivi, de pouvoir compter sur la meilleure fonction publique au monde.

En début de semaine, l'Alliance de la fonction publique du Canada (AFPC), qui représente quelque 180 000 employés de l'État, a lancé la deuxième phase de sa campagne «Stoppons l'hémorragie».

L'objectif du syndicat est de dénoncer les compressions des conservateurs et la réduction des services qui en découle.

L'AFPC invite les citoyens — et ses membres — à voter de façon stratégique pour mettre un terme à de telles politiques.

LIRE AUSSI:

» Stoppons l'hémorragie: phase 2 d'une campagne anti-Harper (VIDÉO)

Voir aussi: