NOUVELLES
01/10/2015 16:48 EDT | Actualisé 01/10/2016 01:12 EDT

Obama en colère après la fusillade dans un collège de l'Oregon

« Les pensées et les prières ne sont pas suffisantes » et les fusillades sont devenues « routinières ». C'est avec ce constat que le président Barack Obama s'est adressé aux Américains après une tuerie dans un collège de Roseburg en Oregon qui a fait dix morts et sept blessés.

M. Obama a une nouvelle fois appelé le Congrès à légiférer pour mieux encadrer l'utilisation des armes à feu.

« L'idée selon laquelle la violence par les armes serait d'une nature différente, que notre liberté et notre Constitution nous empêchent de légiférer, même modestement, sur la façon dont nous utilisons ces armes [...] cela n'a aucun sens! », a lancé le président.

Par notre inaction, nous sommes collectivement responsables de ces fusillades, a ajouté le président visiblement excédé.

« Nous ne sommes pas le seul pays sur Terre où il y a des gens qui sont malades et qui veulent faire du mal aux autres. Mais nous sommes le seul pays développé sur Terre où l'on voit aussi souvent de tels massacres », a dit le président américain.

En 2012, après une fusillade sanglante dans une école à Newtown, où 20 enfants avaient été tués, M. Obama avait vainement demandé au Congrès d'agir. Il avait alors directement montré du doigt le lobby des armes à feu.