NOUVELLES
01/10/2015 08:20 EDT | Actualisé 01/10/2016 01:12 EDT

Les syndicats mentent aux fonctionnaires pour des raisons partisanes, selon Pierre Poilievre

Le candidat conservateur dans la circonscription de Nepean-Carleton et ministre sortant, Pierre Poilievre, réfute les arguments des dirigeants syndicaux de la fonction publique fédérale.

En point de presse ce matin, il a accusé les syndicats de propager de fausses informations à propos des réformes des congés de maladie et des régimes de retraites des fonctionnaires.

Les congés de maladie

Pierre Poilievre rappelle qu'une nouvelle ronde de négociation a été lancée en 2014. Le but du gouvernement, a-t-il souligné, est de s'assurer que les fonctionnaires bénéficient d'un régime de congés de maladie moderne et exhaustif, qui répond vraiment aux besoins des travailleurs.

Pierre Polièvre soutient que certains chefs syndicaux disent sans raison que les congés de maladie accumulés seront perdus.

C'est faux, selon lui. « Selon le nouveau régime proposé, une valeur additionnelle va être attribuée à ces journées, qui seront disponibles pour ceux qui en ont besoin », a-t-il déclaré.

Les régimes de retraite

Par ailleurs, le ministre sortant de l'Emploi et du Développement social affirme qu'il est faux de dire que le gouvernement conservateur veut changer les régimes de retraite à prestations déterminées.

Il ajoute que depuis 2012, le gouvernement fédéral n'a proposé aucun changement au régime de retraite et qu'il n'a pas l'intention de le faire.

Plus tôt cette semaine, le Nouveau Parti Démocratique a annnoncé son plan pour l'avenir de la fonction publique.

Les libéraux ont une position similaire à celle du NPD.