NOUVELLES
01/10/2015 13:10 EDT | Actualisé 01/10/2016 01:12 EDT

La Suède réfléchit à un service militaire "modernisé"

Le gouvernement suédois a lancé jeudi une réflexion pour réintroduire le service militaire sous une "forme modernisée" au cas où son armée professionnelle n'arriverait pas à recruter suffisamment.

Cette mesure suit une série d'autres destinées à renforcer la capacité de la Suède à se défendre, après deux décennies à mettre ses militaires à la diète, et dans un contexte de réarmement de la Russie.

Le ministère de la Défense a indiqué dans un communiqué avoir nommé une ancienne députée spécialisée dans les questions militaires, Annika Nordgren Christensen (Verts), pour faire des propositions dans les douze prochains mois.

Elle doit déterminer "un moyen durable pour les forces armées de se fournir en personnel, qui reste principalement fondé sur le volontariat, mais où un usage accru de l'obligation de défendre le pays vienne en complément quand les besoins de guerre ne peuvent être satisfaits".

La loi suédoise prévoit en effet un enrôlement de force de tous les citoyens (y compris les femmes) de 16 à 70 ans en cas de crise, dans l'armée ou dans des services civils. Cette obligation devait compenser l'abandon de la conscription obligatoire en 2010.

La télévision publique SVT a interprété le projet comme celui d'une "forme modernisée de service militaire".

"Une formation de neuf à douze mois sur le terrain, puis une affectation militaire dans une unité, des exercices continuels au sein de cette unité, et un engagement de long terme sur dix ans, cela pourrait être une idée", a détaillé à la chaîne le ministre de la Défense, Peter Hultqvist.

Depuis le début du conflit en Ukraine, la Suède a vu ses relations avec la Russie se refroidir fortement. Le 11 septembre, la diplomatie suédoise avait convoqué l'ambassadeur russe à Stockholm pour qu'il s'explique sur les déclarations d'une porte-parole à Moscou menaçant la Suède de "représailles" en cas d'adhésion à l'Otan.

hh/cr/