NOUVELLES
01/10/2015 12:02 EDT | Actualisé 01/10/2016 01:12 EDT

Israël annonce le démantèlement d'une cellule se réclamant de l'EI

Sept Arabes israéliens ont été inculpés jeudi à Nazareth, dans le nord d'Israël, pour avoir formé une cellule se réclamant de l'organisation Etat islamique (EI) et projetant des attentats anti-israéliens, a indiqué la police.

Le groupe composé de membres des environs de Nazareth et Haïfa (nord) était piloté depuis une prison par un détenu condamné à perpétuité pour le meurtre d'un chauffeur de taxi en 2009, selon la police.

Quatre des personnes inculpées sont directement soupçonnées d'avoir mis en place un groupe se revendiquant de l'EI, trois autres de leur avoir fourni des munitions.

Le Shin Beth (sécurité intérieure) a affirmé dans un communiqué que les suspects arrêtés en août avaient "tenté d'acquérir des armes, s'étaient entraînés au tir et avaient récolté des informations sur des bases militaires et postes de police afin de les attaquer sous la bannière de l'Etat islamique".

Les services de sécurité mettent en garde depuis plusieurs mois contre le danger que représente l'EI pour Israël, voisin de la Syrie mais aussi du Sinaï égyptien, où opèrent le groupe jihadiste et des groupes alliés.

Plusieurs dizaines d'Arabes israéliens sont allés se battre aux côtés de l'EI en Syrie et en Irak où certains d'entre eux ont été tués, indiquait en mars le ministre israélien de la Défense Moshé Yaalon.

Les services de sécurité soulignent le risque que ces Arabes israéliens commettent des attentats en Israël à leur retour. Ces derniers mois, plusieurs cas d'arrestations, voire de condamnations d'individus en route ou de retour de Syrie, ont été annoncés, mais plus rarement le démantèlement de cellules.

Le Shin Beth avait annoncé en janvier l'arrestation fin 2014 de sept Arabes israéliens accusés d'avoir tenté de mettre en place une cellule de l'EI.

Deux des suspects inculpés jeudi ont été en contact avec un Israélien combattant actuellement en Syrie pour le groupe jihadiste, "qui les a incités à lancer des attaques militaires sur le territoire israélien au nom de l'EI", selon le Shin Beth.

Les suspects avaient aussi prévu de jeter des bombes incendiaires contre un véhicule de police et contre des magasins de Nazareth vendant de l'alcool, selon la police.

La communauté des Arabes israéliens, descendants des 160.000 Palestiniens restés sur leur terre après la création d'Israël en 1948, compte aujourd'hui plus de 1,4 million de personnes, soit 17,5% de la population israélienne.

jjm-mib-lal/mer/vl