NOUVELLES
01/10/2015 10:51 EDT | Actualisé 01/10/2016 01:12 EDT

Gestion de l'offre: Duceppe demande aux adversaires de s'engager à ne pas signer

MONTRÉAL — Le chef bloquiste Gilles Duceppe demande à ses adversaires libéral et néo-démocrate, Justin Trudeau et Thomas Mulcair, de s'engager à votre contre un éventuel accord de Partenariat transpacifique si le système de gestion de l'offre en matière agricole n'est pas maintenu intégralement.

Le chef du Bloc québécois a fait campagne à Montréal, jeudi, à la veille du débat en français au réseau TVA.

Il s'est dit d'accord avec ces deux chefs qui demandent plus de transparence de la part du gouvernement Harper dans ses négociations sur le Partenariat transpacifique, mais la transparence ne suffit pas, selon lui. Il faut aller plus loin, donc s'engager à maintenir intégralement le système de gestion de l'offre et s'engager à refuser de signer un éventuel traité si jamais le système n'est pas conservé tel quel.

Interrogé sur la rumeur voulant qu'une portion de 10 pour cent du marché canadien soit ouverte, à titre de concession, M. Duceppe l'a rejetée du revers de la main. Trop d'emplois dépendent de l'agriculture et particulièrement dans les régions, a-t-il rappelé.

M. Duceppe trouve étrange, par ailleurs, que les subventions versées aux producteurs agricoles américains, elles, ne soient pas remises en question.

 

Lia Lévesque, La Presse Canadienne