NOUVELLES
30/09/2015 22:26 EDT | Actualisé 30/09/2016 01:12 EDT

Cinéma: un drame de Bollywood pour ouvrir à Busan le plus grand festival d'Asie

Un drame de Bollywood ouvre jeudi pour la première fois dans la ville portuaire sud-coréenne de Busan la 20e édition du plus grand festival de cinéma d'Asie, continent où les recettes du septième art ont explosé.

Signe de l'envol du marché asiatique, les revenus cumulés du box-office des six pays d'Asie enregistrant le plus d'entrées ont dépassé en 2014 pour la première année celles de l'Amérique du Nord, selon la Motion Picture Association of America, une fédération interprofessionnelle.

Les recettes de la Chine, du Japon, de l'Inde, de la Corée du Sud, de Taïwan et d'Indonésie se sont élevées à l'équivalent de 10,5 milliards de dollars, contre 10,4 en Amérique du Nord.

Un essor tiré notamment par une croissance record en Chine, où les recettes du box-office ont bondi en 2014 de 38% pour atteindre les 4,8 milliards de dollars. Avec des revenus en hausse de 49% sur les huit premiers mois de cette année, la Chine peut espérer dès 2018 dépasser seule le box-office nord-américain.

D'où l'intérêt du Festival international du film de Busan (BIFF) pour l'industrie du cinéma.

"De plus en plus de réalisateurs dans le monde remarquent l'importance et le potentiel du cinéma asiatique et de son marché", explique l'actrice Kang Soo-Yeon, co-directrice du Festival international du film de Busan (BIFF) qui s'ouvre dans la soirée jeudi.

"Le BIFF a toujours reconnu l'importance du cinéma asiatique et a toujours cherché à présenter les étoiles montantes de la région", a-t-elle expliqué à l'AFP.

Cette année, c'est d'ailleurs un premier film qui ouvrira ce festival de 10 jours (1-10 octobre).

Avec "Zubaan", le réalisateur indien Mozez Singh raconte l'histoire d'un jeune homme qui s'interroge avec la musique sur son propre rôle dans la société indienne moderne.

"Le BIFF a toujours exploré de nouveaux territoires en donnant la parole à des réalisateurs jeunes et inconnus et il continue de le faire", s'est félicité Mozez Singh.

C'est la première fois qu'une production de Bollywood ouvrira le festival, au cours duquel 304 films de 75 pays seront diffusés.

Quelques pointures occidentales sont également annoncées sur le tapis rouge, comme l'Américain Harvey Keitel, la Britannique Tilda Swinton, le réalisateur français Claude Lelouch ou sa compatriote Sophie Marceau.

str/gh/jac/ev/plh