NOUVELLES
01/10/2015 14:46 EDT | Actualisé 01/10/2016 01:12 EDT

Angleterre - La FA critiquée en interne pour avoir blanchi Mourinho, accusé de sexisme

La Fédération anglaise a été critiquée jeudi par l'une de ses dirigeantes pour avoir classé mercredi sans suite la plainte contre Jose Mourinho, l'entraîneur de Chelsea accusé de propos sexistes contre l'ex-médecin du club Eva Carneiro.

"La réaction de la FA après le traitement infligé au docteur Eva Carneiro est extrêmement décevante, explique dans un communiqué transmis à PA Heather Rabbatts, membre indépendante du comité directeur de l'instance anglaise. Je suis très préoccupée par la façon dont la procédure disciplinaire a été conduite et par le manque de réponse adaptée aux problématiques plus larges pouvant être soulevées à partir d'un cas particulier".

"On a eu une annonce tardive mercredi qui concerne un incident survenu le 8 août et il semble que durant tout ce temps aucun témoin n'ait été sollicité par la FA, pas même le Dr Carneiro. Cela s'ajoute à un cas manifeste de sexisme et de chants répréhensibles de groupes de supporteurs contre le Dr Carneiro qui n'ont toutefois pas été jugés assez évidents pour faire l'objet d'une enquête", regrette-t-elle encore.

Ce jour-là, en championnat contre Swansea (2-2) Mourinho avait reproché avec virulence à Carneiro en portugais de s'être précipitée pour soigner Eden Hazard lors des dernières minutes de la rencontre, laissant Chelsea défendre à seulement neuf joueurs.

Après le match, le Portugais s'était plaint de "la naïveté" d'Eva Carneiro et du kinésithérapeute en chef, Jon Fearn.

Peu après les déclarations de Heather Rabbatts, la presse a révélé que le président de la FA, Greg Dyke, avait écrit aux membres du conseil de sa fédération pour leur dire qu'il critiquait l'attitude de Mourinho et estimait que le Portugais devait s'excuser.

"Personnellement, je ne pense pas que l'attitude de Mourihno soit irréprochable dans toute cette affaire (...) Il a clairement commis une erreur dans le feu de l'action, et devrait le reconnaître et s'excuser", a notamment écrit Greg Dyke dans ce courrier, cité par la presse.

L'ancienne salariée de 42 ans a depuis quitté les Blues et, selon les médias britanniques, elle pourrait rapidement porter plainte contre son ex-employeur.

Mercredi, la FA a indiqué qu'après avoir consulté "un expert indépendant en portugais" elle avait acquis la conviction "qu'aucun des mots utilisés ne constituaient une discrimination selon les règles" de l'instance.

"De plus, rien ne permet de conclure que les paroles s'adressent à quelqu'un en particulier", conclut la FA.

cd/chc