Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Québec, qui a fermé ses portes en 2021.

Laval songe à se retirer de l'UMQ pour dénoncer le pacte fiscal

Dans la foulée de l'adoption du pacte fiscal, le maire de Laval, Marc Demers, remet en question l'adhésion de sa ville à l'Union des municipalités du Québec (UMQ). « Inévitablement, la réflexion va se faire », a confié Marc Demers à Radio-Canada. Le conseil municipal sera saisi de la question au cours des prochaines semaines.

Un texte de Francis Labbé

Laval est en désaccord avec un aspect central du pacte selon lequel les villes pourront décréter les conditions de travail ou les termes d'une convention collective s'il y avait impossibilité d'une entente avec les syndicats.

« Ce n'est pas l'avenue que j'aurais privilégiée », explique Marc Demers. « Je privilégie les vertus de la négociation. Il y a un dicton qui dit que la pire des ententes vaut mieux que la meilleure des sentences, souligne-t-il. J'y crois, parce qu'en général, il y a de la bonne volonté de part et d'autre. »

« On s'attaque à certains grands principes qui sont régis par la Charte canadienne et la Charte québécoise. »

— Marc Demers, maire de Laval

L'entente prévoit que Québec versera ainsi 3,2 milliards de dollars, sur une période de quatre ans, aux municipalités de la province dans le cadre du nouveau pacte fiscal 2016-2019.

Le gouvernement provincial a réussi à faire accepter des compressions de plus de 300 millions de dollars aux municipalités québécoises en échange de pouvoirs accrus dans leurs négociations avec leurs employés.

Au conseil municipal de trancher

Ce désaccord profond entre Laval et la majorité des autres villes du Québec (le pacte fiscal a été approuvé par 80 % des municipalités membres de l'UMQ), incitera le conseil municipal de Laval à étudier le renouvellement ou non de l'adhésion à l'Union des municipalités du Québec.

« C'est un grand questionnement qui revient annuellement, précise Marc Demers. Est-ce que c'est effectivement dans l'intérêt des citoyens de Laval, ou pas? Notre cotisation est payée d'ici la fin de l'année. »

« La Ville de Laval donne environ un quart de million en cotisation à l'Union des municipalités »

— Marc Demers, maire de Laval

L'UMQ n'a pas voulu commenter cette sortie du maire Marc Demers. Le conseil municipal de Laval sera saisi de la question en octobre ou en novembre.

INOLTRE SU HUFFPOST

10 bonnes raisons d’aller faire un tour à Laval

Envoyer une correction
Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Canada, qui ont fermé en 2021. Si vous avez des questions ou des préoccupations, veuillez consulter notre FAQ ou contacter support@huffpost.com.