POLITIQUE
28/09/2015 02:08 EDT | Actualisé 28/09/2016 05:12 EDT

Les libéraux et néo-démocrates sont trop tolérants envers les terroristes, dit le ministre de la Défense, Jason Kenney (VIDÉO)

QUÉBEC — Les libéraux et les néo-démocrates veulent permettre à des terroristes qui détestent le Canada de rôder à nouveau dans les rues du pays lorsqu'ils sortiront de prison, a déclaré lundi le ministre sortant de la Défense, Jason Kenney.

M. Kenney a accusé les chefs néo-démocrate Thomas Mulcair et libéral Justin Trudeau d'être déconnectés en s'opposant à une loi qui permet de révoquer la citoyenneté canadienne de Canadiens reconnus coupables de terrorisme.

Dans une conférence de presse, M. Kenney a affirmé qu'il avait appris récemment que la citoyenneté du chef d'un groupe terroriste qui ciblait Toronto, Zakaria Amara, avait été révoquée à la suite de l'adoption d'une nouvelle loi par les conservateurs au printemps dernier.

Selon M. Kenney, M. Amara, qui purge une peine de prison après le démantèlement de son réseau, détestait le Canada et avait l'intention de tuer des centaines ou des milliers de Canadiens en commettant des actes terroristes avec ses complices.

M. Kenney a affirmé qu'avec la loi C-24, Zakaria Amara, qui détient la citoyenneté jordanienne, sera déporté dès sa libération, contrairement à ce qui se passerait si les néo-démocrates ou les libéraux sont au pouvoir.

Le ministre de la Défense a affirmé que MM. Mulcair et Trudeau ont promis d'abolir la loi s'ils sont élus le mois prochain.

«M. Trudeau et M. Mulcair ont promis d'abolir le projet de loi C-24, qui signifie que s'ils prennent le pouvoir le 19 octobre, le terroriste reconnu coupable Zakaria Amara sera libre de rôder dans nos rues et de voyager avec un passeport canadien, ce que je trouve épouvantable», a-t-il dit.

Galerie photo Les chefs en campagne, élections fédérales 2015 Voyez les images