NOUVELLES
28/09/2015 10:20 EDT | Actualisé 28/09/2015 10:20 EDT

L'ex-bâtonnière Lu Chan Khuong tente de laver sa réputation à «Tout le monde en parle» (VIDÉO)

L'ex-bâtonnière est maintenant persuadée que la fuite sur son présumé vol à l'étalage dans un magasin Simons est venue du ministère de la Justice ou de la maison Simons.

Dans une longue entrevue accordée à l'émission Tout le monde en parle, Lu Chan Khuong a de nouveau tenté de laver sa réputation.

« Avec des amis comme ça, je n'ai pas besoin d'ennemis, a-t-elle lancé au sujet de l'homme d'affaires Peter Simons, qu'elle connaît depuis 10 ans, quand l'animateur Guy A. Lepage lui a demandé s'ils étaient toujours amis. Je ne connais pas les motivations, sans dire d'où vient la source, j'ai des bonnes idées maintenant. »

Lu Chan Khuong a bénéficié du programme de non-judiciarisation lorsqu'elle a fait l'objet d'une plainte pour vol à l'étalage au magasin Simons de Laval en 2014. Elle n'a donc jamais été accusée ni condamnée.

« Je n'ai jamais commis de vol, c'était une pure distraction », a-t-elle répété sur le plateau de Tout le monde en parle. L'ex-bâtonnière a opté pour le processus de déjudiciarisation pour ses garanties de confidentialité, pour « éviter le battage médiatique ».

« Savoir ce que je sais aujourd'hui, que ça allait se rendre dans l'espace public, j'aurais été en procès. » — Lu Chang Khuong

Le litige qui l'opposait au Barreau du Québec, qui s'est soldé par sa démission le 15 septembre, lui a coûté 500 000 $ en frais juridiques et autres. Lu Chan Khuong estime que de se rendre devant un juge dans cette cause aurait fait gonfler la facture à un million de dollars.

L'ex-bâtonnière a déclaré qu'elle était satisfaite d'avoir reçu une lettre d'excuses du Barreau. Elle a réaffirmé son intention de se présenter de nouveau aux élections pour le poste de bâtonnier en 2017, si le programme pour lequel elle a été élue n'est pas mis en place.