NOUVELLES
26/09/2015 11:41 EDT | Actualisé 26/09/2016 01:12 EDT

Tragédie à La Mecque: l'Iran promet de sévir contre l'Arabie saoudite

TÉHÉRAN, Iran — L'Iran a promis de prendre des mesures légales contre l'Arabie saoudite en lien avec une tragédie survenue lors du pèlerinage du hajj, près de la ville sainte de La Mecque, qui a fait au moins 769 morts, dont 136 Iraniens.

Les pèlerins ont suffoqué ou ont été piétinés à mort, jeudi, lorsque deux foules importantes ont convergé vers une rue étroite. Il s'agit de la pire catastrophe depuis 25 ans dans le cadre du pèlerinage musulman.

Les Iraniens chiites ont accusé les Saoudiens sunnites d'avoir mal organisé l'événement, qui attire chaque année quelque 2 millions de personnes originaires de 180 pays.

Le procureur d'État iranien Ebrahim Raisi a affirmé à la télévision d'État que l'incident était «sujet à des poursuites», soulignant que la famille Al-Saoud — qui dirige le pays — devait «rendre des comptes».

Il a expliqué que les autorités saoudiennes avaient bloqué une route utilisée par les pèlerins pour permettre au convoi royal de passer, ce qui aurait causé le drame dans la ville de Mina, en périphérie de La Mecque.

M. Raisi a promis d'amener devant les tribunaux internationaux la famille Al-Saoud pour «le crime qu'ils ont commis contre les pèlerins».

Le ministre iranien des Affaires étrangères a par ailleurs convoqué son diplomate saoudien pour la troisième fois en trois jours en guise de contestation. La télévision d'État a par ailleurs indiqué que l'Arabie saoudite n'avait pas encore délivré des visas à une délégation iranienne qui veut se rendre au pays pour superviser le traitement des Iraniens blessés et le rapatriement de ses citoyens.

Le ministère saoudien de la Santé a écrit sur son compte Twitter, samedi, que le bilan s'élevait maintenant à 769 morts et 934 blessés. Il n'a pas précisé la nationalité des victimes.

Le président iranien Hassan Rouhani, qui était à New York vendredi pour assister à l'Assemblée générale des Nations unies, a suggéré que l'Arabie saoudite n'était pas apte à bien gérer un tel événement.

Selon la télévision d'État iranienne, 169 Iraniens sont morts, 85 ont été blessés et 344 manquent toujours à l'appel.

L'Inde et le Pakistan ont perdu respectivement 18 et 11 de leurs citoyens.

Samedi, les fidèles ont participé au dernier rite de l'événement qui consiste à lancer des pierres sur de grandes colonnes symbolisant le diable. Cette cérémonie vise à chasser le mal.

Les forces de sécurité saoudienne étaient sur les lieux pour asperger les pèlerins d'eau alors que les températures ont grimpé jusqu'à 38 degrés Celcius.

Ali Akbar Dareini, The Associated Press

Biden ou Trump?
Suivez les dernières nouvelles, les analyses et les sondages dans cette course qui ne cesse de surprendre!