NOUVELLES
26/09/2015 10:33 EDT | Actualisé 26/09/2016 01:12 EDT

Platini interrogé, son adversaire saute sur l'occasion

Les élections de février à présidence de la FIFA risquent de devenir plus compliquées pour le candidat Michel Platini.

Vingt-quatre heures après qu'il ait été interrogé par les aurotités suisses à propos d'un paiement de la FIFA, son adversaire à l'élection présidentielle, le prince Ali ben Al Hussein s'est autoproclamé le champion de la lutte contre la corruption au sein de l'organisme qui chapeaute le soccer sur la planète.

Dans un communiqué émis samedi, le prince a confié que les fédérations nationales « ne devraient pas avoir à s'inquiéter du prochain scandale ou de la prochaine enquête criminelle impliquant les dirigeants de la FIFA ».

Le prince jordanien est le principal adversaire de Platini lors de l'élection présidentielle qui sera tenue en février pour remplacer Sepp Blatter. Ce dernier est formellement devenu un suspect dans une enquête criminelle portant sur la corruption dans le soccer international vendredi.

Blatter a été interrogé à propos d'un paiement de 2 millions $ effectué en 2011 à Platini pour une tâche accomplie neuf ans auparavant alors qu'il était conseillé spécial au président de l'organisme. Le problème pour beaucoup d'observateurs de la planète soccer, c'est que cette période (début 2011) correspond au moment où Platini s'est retiré de la course à la présidence de la FIFA. Et en mai 2011, le comité éxécutif de l'UEFA a encouragé ses membres à voter pour la réélection de Blatter.

Platini, qui a été interrogé à titre de témoin, a nié avoir commis un méfait. Dans un communiqué diffusé vendredi, l'ancien meneur de jeu des Bleus a tenté de s'expliquer.

« En ce qui concerne le paiement qui a été effectué en ma faveur, je désire clarifier que ce montant m'a été versé pour le travail que j'ai accompli de manière contractuelle pour la Fifa et je suis satisfait d'avoir pu éclaircir ce point envers les autorités », a expliqué Platini . « Aujourd'hui, j'ai aussi dit aux autorités suisses que je suis prêt à leur répondre pour chaque question liée à l'investigation en cours. »

Biden ou Trump?
Suivez les dernières nouvelles, les analyses et les sondages dans cette course qui ne cesse de surprendre!