NOUVELLES
26/09/2015 06:44 EDT | Actualisé 26/09/2016 01:12 EDT

Marathon de Berlin - Kipchoge: "Tout est possible"

Deuxième en 2013, le Kenyan Eliud Kipchoge est prêt à affoler le chronomètre pour succéder dimanche à son compatriote Dennis Kimetto et son record du monde (2h02:56) au palmarès du marathon de Berlin.

"Je ne dis pas que je vais battre le record du monde, mais je suis prêt à aller très vite. J'ai toujours dit que tout est possible et que, si les conditions sont réunies, le record peut tomber", a prévenu Eliud Kipchoge, considéré comme le N.1 mondial depuis ses victoires à Rotterdam et Chicago l'an dernier et à Londres fin avril.

L'ancien champion du monde du 5000 m (2003) a gagné son premier marathon dix ans plus tard, à Hambourg (Allemagne), avant d'échouer à la 2e place à Berlin (2h04:05, son meilleur chrono) derrière son compatriote Wilson Kipsang et son record mondial (2h03:23).

Le bitume berlinois est toujours aussi roulant, le parcours sans virages serrés et les prévisions météos s'annoncent excellentes pour prétendre à un 8e record du monde à Berlin puisque le mercure ne devrait pas dépasser les 18 degrés.

L'adversité sera aussi relevée avec deux compatriotes plus rapides que lui: Geoffrey Mutai (2h03:02) et Emmanuel Mutai (2h03:13)

"Je suis persuadé que mon partenaire d'entraînement Emmanuel Mutai et moi pouvons ensemble établir un nouveau record du monde. Le meilleur le jour de la course gagnera. C'est aussi simple que cela", estime Kipchoge, qui attend "moins" de Geoffrey Mutai, "qui a rencontré trop de problèmes récemment".

L'actuel N.1 mondial, dont l'objectif absolu est de décrocher l'or olympique à Rio, est "convaincu que quelqu'un passera sous les deux heures dans la prochaine décennie".

Chez les dames, l'Ethiopienne Aberu Kebede ambitionne un troisième triomphe après ceux de 2010 et 2012 alors que la Kenyane Gladys Cherono veut frapper un grand coup pour sa première dans la capitale berlinoise.

Toutes deux veulent au passage franchir la barre des 2h20: histoire de battre le record de la saison (2h19:44 par l'Ethiopienne Mare Dibaba) à défaut de prétendre à un record du monde accroché à 2h15 min 25 sec par la Britannique Paula Radcliffe en 2003.

D'autres, comme la jeune espoir allemande Anna Hahner (7e l'an passé), tenteront de décrocher le sésame chronométrique pour les JO-2016 à Rio.

La réputation du tapis roulant berlinois grandissant au fil des années, la 42e édition a déjà établi un premier record avec 41.224 engagés.

sg/ol/ale

Biden ou Trump?
Suivez les dernières nouvelles, les analyses et les sondages dans cette course qui ne cesse de surprendre!