NOUVELLES
26/09/2015 09:58 EDT | Actualisé 26/09/2016 01:12 EDT

Le pape arrive à Philadelphie pour la dernière étape de sa tournée américaine

Le pape François est arrivé samedi matin à Philadelphie, en provenance de New York, pour la troisième et dernière étape d'un voyage jusqu'ici triomphal aux Etats-Unis.

Le souverain pontife, arrivé mardi aux Etats-Unis en provenance de Cuba, va clore à Philadelphie (est) samedi et dimanche la 8e rencontre mondiale des familles: 1,5 million de personnes sont notamment attendues dimanche pour la messe finale.

François est arrivé après un court vol d'une demi-heure vers 09H50 (13H50 GMT).

A Philadelphie, le pape doit célébrer en milieu de matinée une messe à la cathédrale des Saints Pierre et Paul, en présence de 2.000 prêtres, évêques, religieuses et laïcs.

Au National Independance Historical Park, dans l'après-midi, il rencontrera la communauté hispanique (40% des catholiques américains sont hispaniques comme le pape argentin) et d'autres immigrés.

Dans la soirée, il devait animer une grande veillée de prière pour les familles, avant la messe finale dimanche.

Dans un Philadelphie quadrillé par les forces de l'ordre, des dizaines de personnes ont dormi dehors près de la basilique St Peter and St Paul pour tenter de voir le pape.

Ces fidèles sont venus parfois de loin pour voir le souverain pontife, à l'image de Luis Ortiz, 42 ans, qui a dormi toute la nuit dehors avec ses 11 enfants. Il a dit vouloir "participer à cette célébration de la famille" à Philadelphie, où s'est tenue cette semaine la 8e rencontre des familles catholiques.

"Nous prions pour vous tous les jours", peut-on lire sur une pancarte à l'adresse du pape brandie par une Américaine d'une cinquantaine d'années qui a passé aussi toute la nuit à l'attendre.

Accueilli en chef d'Etat et chef religieux à la fois, le pape de 78 ans a plaidé à Washington et à New York pour les exclus et l'écologie, à la Maison Blanche, au Congrès et devant l'Assemblée générale de l'ONU.

Après une première étape à Washington, il a passé quelque 39 heures à New York, où il n'avait jamais mis les pieds de sa vie, accueilli par des foules enthousiastes. Dans un discours vendredi devant les leaders mondiaux réunis pour l'Assemblée générale de l'ONU, il leur a demandé de prendre soin de la planète.

Il a aussi participé à une cérémonie oecuménique forte en symbole au Musée du 11-Septembre, visité une école primaire de Harlem et traversé une partie de Central Park en papamobile, ovationné par 80.000 personnes, avant une messe en soirée au Madison Square Garden devant quelque 20.000 personnes, qui lui ont offert deux standing ovations.

are-bdx/lb

Biden ou Trump?
Suivez les dernières nouvelles, les analyses et les sondages dans cette course qui ne cesse de surprendre!