NOUVELLES
26/09/2015 16:10 EDT | Actualisé 26/09/2016 01:12 EDT

France/8e journée: Paris conforte sa domination, Lyon chute

Le Paris SG a conforté sa première place dans le championnat de France, samedi, avec une large victoire à Nantes (4-1), sa sixième de la saison, à l'occasion d'une 8e journée qui a également vu Lyon chuter sèchement à Bordeaux (3-1).

Le PSG, qui a montré deux visages dans ce match, apathique d'une première période à l'issue de laquelle il était mené et professionnel en seconde pour renverser les Nantais, compte désormais 20 points. Soit quatre de mieux que son dauphin Saint-Etienne, qui tentera de s'accrocher à sa roue dimanche en clôture contre Nice.

C'est Zlatan Ibrahimovic qui a sonné la révolte à la 48e minute, en poussant dans les filets un ballon détourné par Rémy Riou après une reprise d'Angel Di Maria. Le Suédois s'est rapproché à une unité du record de but marqués avec Paris, encore propriété du seul Pauleta (109).

Jusqu'à cette égalisation, les Parisiens, qui avaient certainement la tête à leur rendez-vous de Ligue des champions mercredi à Lviv contre le Shakhtar Donetsk, ont été hors sujet et vite punis par l'ouverture du score de Yacine Bammou (11e).

Le tout sous les yeux énervés du président Nasser Al-Khelaifi qui a pris soin d'aller parler à ses joueurs à la mi-temps dans leur vestiaire.

Finalement, en seconde période, Paris a fini de jouer à un train de sénateur et a accéléré. Edinson Cavani a donné l'avantage aux siens d'une tête coupée au premier poteau, sa sixième réalisation en L1 dont il est meilleur buteur. Di Maria (73e) a ajouté un troisième but d'un lob après une ouverture de Javier Pastore (80e). Ce dernier a, au final, offert deux passes décisives, son corner dans les arrêts de jeu trouvant Serge Aurier pour le 4-1.

- Lyon à 8 points de Paris -

Un score assez sévère pour des Nantais qui restent englués à une dangereuse 17e place, la dernière avant la zone rouge.

Dans le match phare de la soirée, Bordeaux s'est vengé plutôt deux fois qu'une sur Lyon (3-1).

L'OL, qui a fait tourner, avait aussi l'esprit manifestement tourné vers la Ligue des champions, alors qu'il reçoit Valence mardi. Mais contrairement à Paris, aucune réaction d'orgueil, hormis la tardive réduction du score de Claudio Beauvue, ne s'est vraiment manifestée après une première période où il a encaissé trois buts.

Conséquences au classement: les Girondins se donnent de l'air à la 12e place alors que Lyon chute au 6e rang, à désormais huit points du PSG.

Enfin, Bastia, grâce notamment à un doublé de son défenseur vétéran Sébastien Squillaci (35 ans), s'est relancé vers la 11e place aux dépens de Toulouse (3-0), qui glisse au 16e rang.

Dimanche, suite et fin de la journée, avec Marseille-Angers, Montpellier-Lorient, Guingamp-Monaco et Saint-Etienne-Nice.

nip/mca

Biden ou Trump?
Suivez les dernières nouvelles, les analyses et les sondages dans cette course qui ne cesse de surprendre!