NOUVELLES
26/09/2015 13:35 EDT | Actualisé 26/09/2016 01:12 EDT

France/8e journée: Paris à deux visages s'impose à Nantes et reste leader

Le Paris SG, d'abord dépassé à l'envie et mené, s'est ensuite remis à l'endroit pour renverser Nantes 4-1, samedi en ouverture de la 8e journée du Championnat de France dont il est toujours le leader.

Le PSG a signé sa sixième victoire grâce notamment au 108e but en club de Zlatan Ibrahimovic, le Suédois se trouvant désormais à une unité du record de Pauleta.

Le PSG, qui a montré deux visages très distincts dans les deux périodes du match, apathique en première, professionnel en seconde, conforte par cette sixième victoire sa domination au classement. Il compte 20 points, soient quatre de mieux que son dauphin Saint-Etienne, qui tentera de s'accrocher à sa roue dimanche en clôture contre Nice.

Si Ibrahimovic a sonné la révolte à la 48e minute, en poussant dans les filets un ballon repoussé par Riou après une reprise de Di Maria, c'est Edinson Cavani qui a lancé Paris sur la voie du succès en reprenant d'une tête coupée au premier poteau, un centre décisif d'Angel Di Maria (73e). Sa sixième réalisation en L1 dont il est meilleur buteur.

Di Maria, qui comme Ibrahimovic était titulaire, afin de parfaire leurs automatismes, a ajouté un troisième but d'un lob après une ouverture de Javier Pastore (80e). L'Argentin a, au final, offert trois passes décisives dans cette rencontre, son corner de la dernière minute trouvant Serge Aurier pour le 4-1.

Mais Pastore a été à l'origine de l'ouverture du score nantaise, en contrôlant mal le ballon dont a profité Rongier pour centrer sur la tête de Bammou. Quel symbole de voir l'ancien vendeur de la boutique du PSG, devenu joueur professionnel, marquer contre son ex-employeur !

On jouait alors la 11e minute et les Parisiens étaient logiquement sanctionnés pour leur mauvaise entame, sous les yeux énervés du président Nasser Al-Khelaifi qui a pris soin d'aller les voir à la mi-temps dans leur vestiaire.

La journée se poursuit à partir de 18h00 GMT avec quatre rencontres, dont Bordeaux-Lyon.

nip/sk

Biden ou Trump?
Suivez les dernières nouvelles, les analyses et les sondages dans cette course qui ne cesse de surprendre!