NOUVELLES
26/09/2015 12:22 EDT | Actualisé 26/09/2016 01:12 EDT

Angleterre - 7e journée: Manchester City laisse United prendre la tête

Manchester City définitivement déréglé après sa 2e défaite d'affilée en Premier League, United en a profité pour entretenir la suprématie de la ville et prendre la tête samedi lors de la 7e journée.

Après leur 3e victoire consécutive en championnat (3-0 contre Sunderland), les Red Devils comptent désormais 16 points, un de plus que leur grand rival qui a pris l'eau dans les grandes largeurs devant Tottenham (4-1), même si trois des cinq buts inscrits découlaient de positions de hors-jeu.

Pendant que les Citizens sombraient en subissant une 3e défaite inquiétante en quatre matches avant d'aller mercredi à Mönchengladbach en Ligue des champions, MU, contrarié en 1re période avant l'ouverture du score tardive de Memphis Depay, se faisait finalement doublement plaisir en assistant enfin au réveil de Wayne Rooney en championnat.

Après 11 matches sans but dans l'élite, le buteur anglais, qui s'était déjà remis dans le sens de la marche mercredi en Coupe, a inscrit à la reprise son 171e but en Premier League pour MU et devient ainsi co-meilleur buteur du club en championnat avec Denis Law. A quatre jours de la réception de Wolfsburg, Juan Mata a clos la marque mais Anthony Martial est, lui, resté muet, pour une fois, contre le bon dernier de la classe.

Côté Citizens, le début de saison parfait appartient désormais au passé. Comme le 3e but d'affilée de leur attaquant belge Kevin de Bruyne, les réalisations de Eric Dier et Harry Kane -une première très attendue cette saison- n'auraient jamais dû être validées, tandis qu'Erik Lamela s'est chargé de ridiculiser ses compatriotes Martin Demichelis et Willy Caballero, inquiétant remplaçant au pied levé de Joe Hart, légèrement touché.

Alors que City avait complètement dominé la 1re période et mené au score, Toby Alderweireld avait précédemment donné l'avantage aux Spurs, qui n'avaient marqué que cinq fois jusque-là et remontent ainsi à la 5e place.

D'autres buteurs en souffrance ont également profité de la 7e journée pour ouvrir leur compteur, à l'image du Gunner Alexis Sanchez.

Menée à Leicester après le 4e but d'affilée de Jamie Vardy, son équipe d'Arsenal a d'abord égalisé par Theo Walcott, une nouvelle fois préféré à Olivier Giroud, avant que le Chilien ne profite d'une rencontre très débridée (5-2) pour inscrire un triplé. Remplaçant, l'attaquant français a encore amélioré la différence de buts dans les arrêts de jeu.

Malheureux puisque Vardy, finalement auteur d'un doublé qui lui permet de prendre la tête du classement des buteurs avec six réalisations, a également touché deux fois les montants en début de match, les Foxes (6) tombent à leur tour et il n'y a désormais plus d'équipe invaincue en Premier League.

Rassurés par ce scenario lors de leur 4e déplacement d'affilée et leur victoire chez les Spurs mercredi en Coupe, les Londoniens, 4e avec autant de points (13) que le 3e, West Ham, retourneront ragaillardis à l'Emirates mercredi contre l'Olympiakos.

Longtemps blessé, Daniel Sturridge a presque fait aussi bien que Sanchez, mais l'attaquant de Liverpool doit se contenter d'un doublé contre Aston Villa (3-2). Les Reds, qui avaient ouvert le score dès la 2e minute par James Milner, mettent fin à six matches sans victoire dans le jeu mais ils ont encore tremblé en voyant les Villans (18) grappiller leur retard.

Sur le grill, Brendan Rodgers remonte à la 7e place et va pouvoir souffler un peu.

En début de soirée, Chelsea (16) essaiera de continuer à remonter contre Newcastle (19) qui, comme Stoke (17) contre Bournemouth (15), tentera lui de ramener sa 1re victoire.

cd/mca

Biden ou Trump?
Suivez les dernières nouvelles, les analyses et les sondages dans cette course qui ne cesse de surprendre!