NOUVELLES
26/09/2015 09:09 EDT | Actualisé 26/09/2016 01:12 EDT

Allemagne : en pleine crise des migrants, cote de popularité en baisse pour Merkel

La chancelière Angela Merkel enregistre une chute de sa cote de popularité, payant manifestement le prix de sa politique d'ouverture envers les migrants, selon un sondage publié samedi dans l'hebdomadaire allemand Der Spiegel.

"L'engagement résolu (de Mme Merkel) pour les réfugiés ne lui a manifestement pas apporté que de la sympathie", analyse Der Spiegel dans sa dernière livraison, alors que l'Allemagne s'attend à devoir accueillir en 2015 entre 800.000 et un million de demandeurs d'asile, un record pour le pays et pour l'Europe.

La chancelière conservatrice se retrouve ainsi en quatrième position de cette enquête régulière du Spiegel, réalisée il y a quelques jours par l'institut TNS Forschung. La première place revient à son ministre des Affaires étrangères, le social-démocrate Frank-Walter Steinmeier (67%).

Les personnes interrogées étaient invité à dire si elles souhaitaient que telle ou telle personnalité politique "joue à l'avenir un rôle important". 64% se sont prononcées en faveur de Mme Merkel (-5% par rapport à la précédente enquête, en juin).

C'est la première fois de cette législature, entamée en 2013, qu'un membre du parti social-démocrate, parti qui gouverne au niveau fédéral avec la CDU de Mme Merkel, est en tête de ce sondage, relève Der Spiegel.

A l'inverse, le magazine relève que le patron de la CSU, allié bavarois de la chancelière qui s'est montré très critique envers Mme Merkel sur l'accueil des réfugiés en Allemagne, gagne en popularité.

M. Seehofer a accueilli mercredi en Bavière le sulfureux Premier hongrois Viktor Orban, tenant d'une ligne dure sur le dossier des migrants en Europe et qui s'était opposé dès le début à la décision de Mme Merkel d'ouvrir les frontières aux réfugiés.

Dans ce sondage, le ministre des Finances de Mme Merkel, Wolfgang Schäuble, dont la ligne dure sur le dossier grec avait été saluée dans des sondages, est deuxième, suivi par le président fédéral Joachim Gauck, dont la fonction est largement symbolique mais qui jouit d'une véritable autorité morale.

Ce sondage a été réalisé entre les 19 et 22 septembre auprès de 1.013 personnes âgées de plus de 18 ans.

dsa/mct

Biden ou Trump?
Suivez les dernières nouvelles, les analyses et les sondages dans cette course qui ne cesse de surprendre!