Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Québec, qui a fermé ses portes en 2021.

Mulcair veut réécrire l'entente sur le bois d'oeuvre et relancer l'industrie

SAINTE-CATHERINE-DE-LA-JACQUES-CARTIER, Qc — Un gouvernement néo-démocrate investirait 105 millions $ en trois ans pour l'industrie forestière. C'est la promesse qu'a faite Thomas Mulcair vendredi matin.

L'argent, pour la recherche, le développement et la promotion des produits de cette industrie, créerait 2500 emplois, d'après le chef du NPD.

Les néo-démocrates croient aussi que pareil investissement contribuerait à diminuer les émissions de gaz à effet de serre en permettant le développement de nouveaux produits et de nouveaux biomatériaux en bois.

M. Mulcair s'est également engagé à réécrire complètement l'entente sur le bois d'oeuvre, entente canado-américaine qui vient à échéance en octobre.

Selon M. Mulcair, cette entente était une «erreur monumentale» qui a «saccagé» l'industrie.

L'entente sur le bois d'oeuvre a été conclue en 2006, prolongée pour deux ans en 2012. Elle vient à échéance, dans quelques jours, soit le 12 octobre.

La Presse Canadienne

Envoyer une correction
Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Canada, qui ont fermé en 2021. Si vous avez des questions ou des préoccupations, veuillez consulter notre FAQ ou contacter support@huffpost.com.