Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Québec, qui a fermé ses portes en 2021.

Le NPD promet 105 millions pour l’industrie forestière

Le chef néo-démocrate s'engage à investir, s'il est élu premier ministre, 105 millions de dollars sur trois ans pour soutenir l'industrie forestière du Canada.

Selon Thomas Mulcair, le chef conservateur Stephen Harper a « négligé » le secteur forestier depuis son arrivée au pouvoir. « Malheureusement, depuis 10 ans, Stephen Harper n'a pas su tirer le plein potentiel du secteur. [...] Il a négligé une industrie qui est pourtant capitale pour le Québec. »

M. Mulcair promet donc :

  • 55 millions dans les installations des usines de transformation du bois
  • 40 millions en recherche et développement
  • 10 millions pour développer de nouveaux marchés pour le bois à valeur ajoutée

Le NPD soutient que ces engagements financiers vont favoriser des investissements du secteur privé de 270 millions de dollars et permettre de créer 2500 nouveaux emplois.

Thomas Mulcair a également indiqué qu'il entendait revoir l'entente sur le bois d'oeuvre avec les États-Unis, qui vient à échéance en octobre. « C'était une erreur monumentale de signer cette entente, a-t-il dit. Ils ont saccagé notre industrie avec cette entente-là. Nous, on va se rasseoir avec nos partenaires américains. Il y a toujours du donnant donnant dans ces questions-là, mais nous, on a tout donné. Ç'a fait très mal à notre industrie. Nous, on va se tenir debout, on va être responsables. »

Envoyer une correction
Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Canada, qui ont fermé en 2021. Si vous avez des questions ou des préoccupations, veuillez consulter notre FAQ ou contacter support@huffpost.com.