POLITIQUE
25/09/2015 04:37 EDT | Actualisé 25/09/2015 05:54 EDT

La Commission de toponymie retire les mots «nègre» et «nigger» de onze lieux

Getty
Quebec flag over more that sixty years old map pointing Quebec city. Shallow depth of field

QUÉBEC – On ne pourra plus aller se baigner dans le Lac du Nègre en Outaouais, ni dans la rivière du même nom près de Drummondville.

Et ne tentez pas non plus de grimper la colline Rocher Nigger, à Saint-Armand en Montérégie.

En effet, la Commission de la toponymie du Québec a annoncé vendredi la «désofficialisation» des onze noms de lieux au Québec qui contiennent les mots «nègre» ou «nigger».

«Certains de ces noms de lieux, consacrés par l'usage, témoignent d'événements historiques, écrit la commission dans un communiqué. Cependant, même si les mots nigger et nègre sont d'usage ancien, ils peuvent porter atteinte à la dignité des membres de la communauté noire. En effet, le premier a une connotation fortement injurieuse. Quant au second, il a acquis, au fil du temps, une charge péjorative.»

Les nouveaux noms proposés devront témoigner du patrimoine historique du lieu tout en rappelant la présence de la communauté noire, explique la commission.

En effet, l'utilisation du terme péjoratif visait parfois à commémorer un événement historique important. Par exemple, de nombreux esclaves noirs auraient été enterrés au pied de la colline Rocher Nigger.

Par contre, l'origine du nom de la Rivière du Nègre est plus difficile à excuser. «On peut croire que c’est la couleur foncée de l’eau qui explique le nom de la rivière», peut-on lire sur le site de la Commission de toponymie...