Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Québec, qui a fermé ses portes en 2021.

L'économie québécoise s'est contractée de 0,3 pour cent au deuxième trimestre

MONTRÉAL — L'économie québécoise s'est contractée au deuxième trimestre terminé, période où les importations ont été supérieures aux exportations, a indiqué vendredi l'Institut de la statistique du Québec (ISQ).

Pour la période de trois mois terminée en juin, le produit intérieur brut (PIB) du Québec a ainsi fléchi de 0,3 pour cent sur une base annualisée, comparativement à un recul de 0,5 pour cent au Canada pour la même période.

Au deuxième trimestre, le déficit commercial de la province a été de 18,9 milliards $, alors qu'il avait été de 17,9 milliards $ au cours des trois premiers mois de 2015.

La demande intérieure a toutefois affiché une progression de 0,3 pour cent au deuxième trimestre.

Les dépenses des ménages québécois ont avancé de 0,3 pour cent, alors que celles des biens durables et des administrations publiques ont respectivement grimpé de 1,4 pour cent et 0,2 pour cent.

Il s'agit de la cinquième hausse consécutive des dépenses de consommations des ménages.

Pour les six premiers mois de l'année, le PIB réel du Québec a avancé de 1,3 pour cent, par rapport à 1,5 pour cent dans le reste du pays.

Le ministre québécois des Finances, Carlos Leitao, prévoyait une croissance de deux pour cent du PIB pour l'exercice 2015-2016, a reconnu, plus tôt ce mois-ci, qu'il allait devoir revoir sa cible à la baisse.

La Presse Canadienne

Envoyer une correction
Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Canada, qui ont fermé en 2021. Si vous avez des questions ou des préoccupations, veuillez consulter notre FAQ ou contacter support@huffpost.com.