Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Québec, qui a fermé ses portes en 2021.

L'avocat de l'accusatrice de Patrick Kane se retire subitement du dossier

BUFFALO, N.Y. — L'avocat d'une femme qui prétend avoir été victime d'une agression sexuelle de la part de l'attaquant vedette Patrick Kane, des Blackhawks de Chicago, s'est subitement retiré du dossier, jeudi soir.

Thomas Eoannou a expliqué qu'il n'est plus à l'aise à l'idée de représenter la femme en question, à cause de la façon dont sa mère a rapporté avoir retrouvé un sac dans lequel aurait été insérée une trousse de prélèvement en cas de viol.

Me Eoannou a déclaré à des journalistes qu'il ne croit pas l'histoire qui lui a été relatée entourant la découverte du sac. Il a ajouté avoir obtenu la confirmation de la part des procureurs menant l'enquête dans le dossier que le sac était authentique. Il a toutefois fait remarquer qu'il ne savait pas ce qui se trouvait dans le sac.

Ce renversement survient après que les autorités policières eurent affirmé, mercredi, que la trousse et le sac avaient été manipulés correctement. Le procureur de district du comté d'Erie, Frank Sedita, doit tenir une conférence de presse vendredi pour discuter de l'affaire.

Me Eoannou avait auparavant déclaré que le sac de papier avait été retrouvé par la mère de la présumée victime entre une contre-porte et la porte avant de sa résidence.

Me Eoannou dit toujours croire aux allégations de la femme à l'endroit de Kane.

John Wawrow, The Associated Press

Envoyer une correction
Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Canada, qui ont fermé en 2021. Si vous avez des questions ou des préoccupations, veuillez consulter notre FAQ ou contacter support@huffpost.com.